2014-01-30 | UQAM

Quatre chercheurs de l'UQAM publient dans la revue Mind, Brain and Education

Les professeurs Steve Masson, Patrice Potvin et Martin Riopel, du Département de didactique, ainsi que la doctorante Lorie-Marlène Brault Foisy, sont les coauteurs d'un article paru dans la plus importante revue en neuroéducation, Mind, Brain and Éducation, qui avait obtenu, lors de son lancement en 2007, le prix de la meilleure nouvelle revue en sciences humaines.

Intitulé «Differences in Brain Activation Between Novices and Experts in Science During a Task Involving a Common Misconception in Electricity», l'article porte sur les résultats d'une étude qui, à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), cherchait à comparer l'activité cérébrale d'un groupe d'experts en sciences à celle d'un groupe de novices pendant qu'ils évaluaient l'action de circuits électriques.

«Il s'agit, à notre connaissance, de la première recherche qui fournit des données d'imagerie cérébrale portant sur l'activité scientifique en physique, alors que les études concernant l'expertise en lecture et en mathématiques sont beaucoup plus nombreuses», souligne le professeur Steve Masson. Les résultats de cette étude suggèrent que les experts en physique mobilisent davantage que les novices, des régions du cerveau impliquées dans l'inhibition de conceptions erronées et que, malgré leur formation scientifique avancée, ces derniers ont des conceptions fausses ou des intuitions spontanées qu'ils doivent contrôler.

De tels résultats peuvent avoir des retombées intéressantes en enseignement des sciences, observe le chercheur. «Enseigner les sciences ne consiste pas à amener les élèves à abandonner leurs fausses conceptions pour adopter des conceptions scientifiques - un point de vue largement répandu - mais à leur apprendre à contrôler des intuitions erronées qui peuvent leur jouer de vilains tours», dit Steve Masson.

Domaine de recherche émergent, la neuroéducation a pour objectif de mieux comprendre les problèmes éducatifs afin de donner des pistes aux professeurs sur les méthodes d'enseignement les plus compatibles avec le fonctionnement du cerveau.

Toutes les actualités de l'UQAM >>>

Source :
Actualités UQAM
30 janvier 2014