2014-02-03 | INRS

L'INRS obtient sept subventions du CRSNG pour des projets stratégiques

L'INRS est l'université québécoise qui s'est le plus distinguée au concours 2013 de projets stratégiques du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), en récoltant sept subventions. À l'échelle canadienne, elle arrive en 3e place en termes de montants obtenus, soit plus de 3,5 millions de dollars. Elle se classe également au 3e rang en ce qui a trait au nombre de projets financés.

Cette performance illustre la qualité de l'expertise développée par les professeurs de l'INRS dans les domaines des technologies de l'information et des communications, des sciences des matériaux et de l'environnement.

Projets financés
(Résumés vulgarisés ci-après)

  • Développer une nouvelle approche pour le traitement du signal RF à large bande pour les communications sans fil : Jose Azaña, professeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications
  • Dégrader plus efficacement et à moindre coût des composés pharmaceutiques actifs dans les eaux usées et l'eau potable à l'aide d'enzymes : Satinder Kaur Brar et Rajeshwar Dayal Tyagi professeurs du Centre Eau Terre Environnement
  • Développer des antennes reconfigurables en ondes millimétriques plus performantes pour les systèmes de communication sans fil : Tayed Denidni, professeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications
  • Mettre au point une nouvelle génération de lasers infrarouges à impulsions subcycliques : François Légaré et Roberto Morandotti, professeurs du Centre Énergie Matériaux Télécommunications
  • Contrôler la matière à l'échelle attoseconde : concevoir une source de rayonnement par génération harmoniques d'ordre élevé dans le plasma de carbone : Tsuneyuki Ozaki, professeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications
  • Mettre au point de nouvelles fibres optiques à base de silice pour les applications aéronautiques : Federico Rosei et Andreas Ruediger, professeurs du Centre Énergie Matériaux Télécommunications
  • Optimiser la production d'hélium-3 polarisé pour les applications scientifiques et technologiques : François Vidal, professeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications
Grâce à ces subventions de projets stratégiques du CRSNG, les professeurs de l'INRS et leurs équipes contribueront non seulement à l'avancement et au transfert de nouvelles connaissances et technologies, mais aussi à la formation de personnel hautement qualifié dans des secteurs prioritaires pour l'avenir de la société.

Lire l'article complet

Source :
Gisèle Bolduc,
Service des communications, INRS