2014-02-03 | UQTR

UQTR - Potentiel de la recherche sur les matériaux lignocellulosiques

Des acteurs de l'industrie forestière et papetière et du secteur des énergies vertes et des biocarburants se sont réunis, le 30 janvier dernier, à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), pour souligner l'importance des activités de recherche menées au Centre de recherche sur les matériaux lignocellulosiques (CRML) de l'UQTR et au Centre d'innovation des produits cellulosiques Innofibre du Cégep de Trois-Rivières.

Tenu sous le thème CRML - Innofibre : innovation régionale, impact international, cet événement a rassemblé des gens d'affaires, des chercheurs et des étudiants au pavillon CIPP (Centre intégré en pâtes et papiers) de l'UQTR. Au cours de la rencontre, des représentants de l'industrie ont notamment mis en lumière les retombées positives générées par leur partenariat de recherche avec le CRML et Innofibre. Parmi les participants se trouvaient, entre autres, l'Association canadienne de l'industrie de la chimie ainsi que les entreprises Cascades, Buckman, GLV et DuPont Industrial Biosciences.

«La présence de ces grandes entreprises en nos murs témoigne de la valeur et de la pertinence des travaux de recherche réalisés par le CRML et Innofibre. Ces derniers participent de façon concrète à l'avancement technologique et environnemental de l'industrie reliée aux matériaux lignocellulosiques. Ils présentent des avancées scientifiques probantes et innovantes, soutenant la transformation de notre industrie forestière et le développement de filières à fort potentiel. Ils contribuent également à la formation d'une main-d'oeuvre qualifiée qui renforcera l'expertise de nos entreprises. Par leur savoir unique, le CRML et Innofibre font aussi rayonner significativement notre région et nos établissements d'enseignement supérieur, jusque sur la scène internationale», a déclaré la rectrice de l'UQTR, Nadia Ghazzali.

Pour sa part, le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Raymond-Robert Tremblay, a mentionné que «le repositionnement de l'industrie forestière et papetière sera porteur d'espoir en autant que le Québec réussisse le maillage entre l'innovation, la recherche et l'industrie, prévu dans la nouvelle Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI). Innofibre et le CRML sont des partenaires de choix pour les entreprises qui souhaitent développer de nouveaux produits ou de nouveaux procédés. Dans une perspective économique et écologique, la recherche fondamentale et appliquée est nécessaire pour démarquer notre industrie à l'échelle d'une économie de plus en plus mondialisée. Longue vie à la recherche technologique et scientifique! Longue vie au CRML et à Innofibre.»

Lire l'article complet

Source :
Rédaction EnTête, 30 janvier 2014