2014-02-20 | TELUQ

Subvention de 4,6M$ à un groupe de chercheures dont fait partie Neila Mezghani de la TÉLUQ

Neila Mezghani

Une subvention de 4.6 M$ est octroyée à un groupe de chercheuses dont fait partie Neila Mezghani, professeure à l'Unité d'enseignement et de recherche Science et Technologie, ainsi que chercheuse régulière au centre de recherche LICEF, pour le projet «Mieux diagnostiquer et traiter l'arthrose du genou : un impératif clinique et économique pour le système de santé».

C'est le ministre des Finances et de l'Économie, monsieur Nicolas Marceau, qui en a fait l'annonce il y a quelques jours. Ce projet a obtenu du financement dans le cadre du premier appel de candidatures du Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé FPQIS.

L'objectif du projet est d'implanter et valider le programme MonArthrose.ca comme outil de prise en charge des patients souffrant d'arthrose du genou au niveau des services de santé de première ligne.

Pour ce faire, il est proposé de mener une vaste étude randomisée contrôlée impliquant un total de 2 000 patients recrutés parmi la clientèle de 70 groupes de médecine familiale (GMF) du Québec.

Selon une assignation au hasard, la moitié des GMF dispenseront les soins selon la pratique médicale actuelle alors que l'autre moitié utilisera le programme MonArthrose.ca, incluant des examens diagnostiques (graphie cinématique du genou utilisant une technologie inventée à l'École de technologie supérieure et au CRCHUM et radiographie du genou) et une approche thérapeutique visant à corriger les facteurs de risque modifiables et à améliorer le contrôle de la douleur.

Outre le partenariat de la TÉLUQ (via le LICEF), le mandataire de ce projet est l'École de technologie supérieure, en collaboration avec le Centre de recherche du CHUM. L'équipe de recherche est également composée de chercheurs de l'ÉTS, de l'Université de Montréal et de ses hôpitaux affiliés et de l'Université de Sherbrooke. Cela est sans compter les principaux partenaires privés que sont Emovi et Sanofi.

Le projet permettra de démontrer si le programme MonArthrose.ca permet de réduire les coûts directs et indirects associés à l'arthrose, tout en améliorant la qualité de vie des patients.

Toutes les actualités de la TÉLUQ >>>

Source :
Denis Gilbert
Chargé des relations avec la presse
Service des communications et affaires publiques, TÉLUQ
418 657-2747, poste 5282