2014-03-07 | UQAR

Des étudiants étrangers de l'UQAR reçus à l'hôtel de Ville de Lévis

Lors d'une réception civique tenue récemment à l'hôtel de Ville de Lévis, le maire Gilles Lehouillier a reçu près de 200 étudiantes et étudiants internationaux inscrits à l'UQAR campus de Lévis et au Cégep de Lévis-Lauzon.

C'est en présence du maire et des membres du conseil municipal ainsi que des partenaires du milieu de l'éducation que les étudiants ont pu livrer des témoignages et échanger sur leur expérience et leur intégration en tant qu'étudiants étrangers. « La Ville de Lévis possède une longue tradition d'excellence en éducation et l'arrivée des étudiants étrangers chez nous confirme l'expertise de nos institutions et l'attractivité de notre ville », a mentionné le maire Lehouillier.

L'UQAR campus de Lévis représente également un lieu convoité par les étudiants universitaires internationaux. Pour l'année scolaire 2013-2014, le campus de Lévis accueille 40 nouveaux arrivants en provenance d'un autre pays. C'est notamment grâce à des ententes avec des universités étrangères que ces étudiants sont amenés à participer à des programmes d'échanges pour un ou deux trimestres ou même pour un baccalauréat ou une maîtrise complète. Presque la moitié d'entre eux s'inscrivent à la maîtrise en gestion de projet, alors que plusieurs étudient au baccalauréat en administration ou au baccalauréat en sciences comptables. Pour un grand nombre, il s'agit d'une première expérience à l'étranger.

Chaque année, plus de 30 000 étudiants et étudiantes de tous les niveaux s'inscrivent dans les programmes de formation à Lévis. « Il existe ici une volonté de tous les partenaires pour faire de l'éducation une force réelle et l'apprentissage commence par la diversité culturelle et l'ouverture sur le monde », conclut M. Lehouillier.

Pour ces futurs diplômés, Lévis représente non seulement un lieu d'apprentissage privilégié, mais aussi un endroit où il est agréable d'y vivre. Ces étudiants y trouvent une qualité d'enseignement, des campus accueillants, des possibilités d'emplois et une immersion totale dans un nouveau pays. La plupart sont originaires de la France alors que certains et certaines proviennent aussi de l'Algérie, du Congo, de l'Égypte, du Sénégal, du Maroc, du Gabon, de la Guadeloupe, du Cameroun et de la Tunisie.

Toutes les actualités de l'UQAR >>>

Source :
Geneviève Lehouillier
UQAR-Info, 5 mars 2014