2014-03-11 | UQAR

L'UQAR remet un doctorat honorifique à Jean-Guy Nadeau

Le récipiendaire de ce doctorat honorifique a été un acteur de premier plan dans la mise sur pied de la Commission scolaire régionale du Bas-Saint-Laurent et du Cégep de Rimouski. Il a donc concrétisé dans la région une partie des recommandations du Rapport Parent, la pierre d'assise permettant la démocratisation de l'éducation. Il a d'ailleurs été le premier directeur général de ces deux institutions lors de leur création dans les années 1960.

«Dans la turbulence de la Révolution tranquille, M. Nadeau a mis sur pied, dans l'harmonie, deux grandes institutions scolaires bas-laurentiennes qui ont joué un rôle capital dans la démocratisation et la modernisation du système d'éducation de notre région», souligne le recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet. «Il a ainsi pavé la voie à l'établissement de l'Université du Québec à Rimouski.»

Les qualités de rassembleur et de gestionnaire de M. Nadeau ont amené le Conseil supérieur de l'éducation à lui confier, en 1973, la présidence d'un comité spécial chargé de faire une première évaluation de l'enseignement collégial au Québec. Après deux années de consultation, de recherche et de réflexion, il présentait Le Collège, Rapport sur l'état et les besoins de l'enseignement collégial, mieux connu sous le nom de Rapport Nadeau.

Sur la photo (de gauche à droite) : André G. Roy, secrétaire général de l'Université du Québec, Jean-Guy Nadeau et Jean-Pierre Ouellet, recteur de l'UQAR. (Photo : Nicolas Pellet)

Lire l'article complet

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info, 11 mars 2014