2014-04-01 | UQ

L'Université du Québec remet deux prix à l'Expo-sciences autochtone 2014

L'Université du Québec est heureuse de s'associer pour une deuxième année à la finale provinciale de l'Expo-sciences autochtone - Québec en remettant les Prix Immersion et Développement scientifique. L'événement, qui est destiné à encourager la relève scientifique, s'est tenu les 25 et 26 mars à l'École Ts8taïe de Wendake sous le thème «À la découverte des éléments de notre Terre-Mère».

Le Prix Immersion a été décerné à Jeannie Kakayuk, de l'École Ikusik de Salluit, pour son projet «Une idée brillante!» sur la luminothérapie. Le prix lui permettra de profiter d'une visite de 24 heures dans un établissement du réseau de l'Université du Québec (toutes dépenses payées pour elle et son accompagnateur), afin de rencontrer des chercheurs et des étudiants et de visiter différents laboratoires. En plus de recevoir ce prix, Jeannie Kakayuk participera à la finale pancanadienne de l'Expo-sciences autochtone qui aura lieu du 10 au 17 mai à Windsor en Ontario.

Le Prix Développement scientifique a été attribué ex-aequo à des étudiants provenant de deux établissements scolaires : Pascale St-Onge et Édouard-Vincent Fontaine, de l'École Manikanetish de Uashat mak maniutenam, pour leur projet de «Conception d'un hydrodistillateur», et Sakayna Nail et Marie-Dolorès Brazeau, de l'École Amik Wiche du Lac Simon, pour leur projet «Entre le savoir traditionnel et la science, je cherche ma culture». Chaque école gagnante recevra 750$ en matériel scientifique ainsi que la visite d'un chercheur de renom issu d'un établissement de l'Université du Québec.

L'Expo-sciences autochtone s'adresse aux élèves de la 5e et de la 6e année du primaire ainsi qu'à ceux du secondaire qui fréquentent les écoles des Premières Nations et les écoles inuites. Elle est organisée par l'Association québécoise autochtone en science et en ingénierie (AQASI). L'événement offre aux jeunes autochtones l'occasion d'élaborer des projets mettant à profit leurs aptitudes de scientifiques, de communicateurs et d'entrepreneurs.

Source :
Direction des communications
Université du Québec