2014-04-07 | UQAM

Les figures de l'intellectuel dans les médias

Jean-Paul Sartre, Bernard-Henri Lévy,
Guy Rocher, Mathieu Bock-Côté.

Professeur à la Faculté de communication de l'Université de Brasilia, Fabio Pereira en est à son quatrième séjour au Québec. «Je suis venu au Québec pour la première fois en 2012, à l'invitation du Centre d'études et de recherches sur le Brésil (CERB), dans le cadre d'un accord conclu entre l'UQAM et l'Université de Brasilia afin de faciliter les échanges d'étudiants et de professeurs», explique-t-il. Invité cette fois-ci par la Faculté de science politique et de droit, Fabio Pereira donne un cours à des finissants du baccalauréat en science politique, ainsi qu'à des étudiants en histoire et en communication, qui porte sur les différentes figures de l'intellectuel, sur son rôle dans la société et sur ses rapports avec les médias.

Dans sa thèse de doctorat soumise en 2008, le chercheur a voulu comprendre comment les milieux journalistique et intellectuel au Brésil s'étaient progressivement éloignés l'un de l'autre dans un contexte de professionnalisation du travail des journalistes et des intellectuels. «Aujourd'hui, dit-il, mes travaux portent sur les changements concernant les modalités d'intervention des intellectuels dans l'espace public, en particulier dans les médias, en comparant la situation au Québec, au Brésil et en France, trois pays ayant des traditions intellectuelles différentes.»

Qu'est-ce qu'un intellectuel?

Au début de la session, Fabio Pereira et ses étudiants se sont demandé comment définir l'intellectuel. «Selon la définition classique, un intellectuel, peu importe qu'il soit écrivain, journaliste ou universitaire, appartient à la sphère de la culture et du savoir. Il intervient dans l'espace public en se prononçant sur de grands enjeux sociaux et politiques, souligne le chercheur. En France, il est fréquent que les intellectuels interviennent sur des questions sociales, économiques et politiques liées à la situation nationale ou internationale. Les intellectuels brésiliens, pour leur part, se sont longtemps intéressés à la question de l'identité brésilienne, de la culture nationale et du métissage culturel. Au Québec, la question nationale, on le sait, occupe une place centrale dans le débat intellectuel depuis les années 1950.»

Lire l'article complet

Source :
Claude Gauvreau
ACTUALITÉS UQAM
4 avril 2014