2014-04-08 | ETS

Déjouer les pièges de la langue, ça demande aussi du génie!

Vibrion cholérique ou colérique? C'est l'un des nombreux pièges qu'ont tenté de déjouer les 140 participants à la dictée ETS-ECE, qui s'est tenue le 20 mars dernier, à l'École de technologie supérieure (ÉTS). C'est Béatrice Roquebert, une étudiante de l'École Polytechnique, qui a récolté le meilleur score avec six fautes.

En guise de prix, la lauréate a pu choisir entre une bourse de 1 500 $ en argent ou une bourse d'admission à l'ÉTS d'une valeur de 3 000 $. Outre la bourse, la lauréate a reçu le logiciel de correction Antidote ainsi que le dictionnaire des synonymes Le Grand Druide, une gracieuseté de Druide Informatique.

Les second et troisième prix ont été remis respectivement à Eliott Tixier, de l'École Polytechnique, et à Isabelle Prévost, de l'ÉTS. Les deux participants ayant commis sept erreurs dans la dictée, ils ont dû réaliser une dictée complémentaire afin de déterminer leur rang.

Eliott Tixier a remporté un ordinateur portable, gracieuseté de la Coop ÉTS, ainsi que le logiciel Antidote et le dictionnaire des synonymes Le Grand Druide.

Pour sa part, Isabelle Prévost a reçu une bourse de 300 $ du Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec (CPIQ), accompagnée du logiciel Antidote et du dictionnaire des synonymes Le Grand Druide.

Lire l'article complet

Pour information :
Chantal Crevier
Service des communications, ÉTS
514 396-8800, poste 7893