2014-04-11 | UQ

L'étincelle - Le sentiment d'appartenance pour relancer la vie d'une localité

Saint-Camille, dans les Cantons-de-l'Est. Un village comme tant d'autres? Pas tout à fait. En quelques années, il est littéralement devenu une sorte de modèle. Presque un laboratoire. «C'est un bel exemple de savoir partagé», dit Jean-Marc Fontan, directeur de la Chaire de recherche sur la méthodologie et l'épistémologie de la recherche partenariale à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Ce chercheur sociologue suit de près l'évolution récente du village de 500 habitants, situé à 35 km au nordest de Sherbrooke. Dans les années 1980, Saint-Camille était en déclin. Le bureau de poste allait fermer; l'école aussi. Comme ailleurs, on constatait une diminution de la main-d'oeuvre agricole et une baisse de population active. No future? Aucun projet - que l'on dirait «structurant » aujourd'hui - n'était envisagé.

«Mais on ne relance pas un village à partir des planches à dessin, dit Jean- Marc Fontan. Il faut une étincelle! Ça peut sembler intangible, pourtant c'est à partir de là que ça devient du vrai.»

Sur la photo : Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille. Un exemple de conciliation université-village.

Lire la suite

Source :
Raymond Lemieux,
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol. 4, no 1, 2014, p. XI.