2014-04-14 | UQ

L'Université dans l'économie - Le pouvoir gaspésien

Il y a de la Gaspésie dans l'air. Les éoliennes qui captent le vent dans le ciel du Québec sont à plus de 50% fabriquées en Gaspésie. Les composantes électroniques sont faites à Carleton; les pales, à Gaspé; les tours, à Matane. La Gaspésie est même devenue un exportateur de technologie éolienne.

Christian Masson, professeur à l'École de technologie supérieure (ÉTS), suit le développement des éoliennes depuis plus de 30 ans. Une filière industrielle qui a atteint, selon lui, une maturité prometteuse. «Je me rappelle un congrès de l'Association canadienne de l'énergie éolienne, raconte-t-il. Ça se tenait au nord de l'Ontario dans un motel bas de gamme. Les ingénieurs avaient des sandales aux pieds. Aujourd'hui, ils portent une cravate.»

Lire la suite

Source :
Raymond Lemieux,
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol. 4, no 1, 2014, p. XII.