2014-04-16 | UQ

Des étudiants à pied d'oeuvre

Un samedi par mois, une dizaine d'étudiants en podiatrie à l'UQTR se rendent à l'Accueil Bonneau, un refuge pour sans-abris situé dans le Vieux-Montréal. Depuis février 2012, ils examinent et soignent les pieds malades des itinérants.

Au total, près de 400 traitements ont été administrés jusqu'à présent. Un succès humain et pédagogique, pourrait-on dire. «Si certains d'entre nous avaient des préjugés envers les sans-abris, ils les ont vite perdus! Ces patients sont remarquables. Ils ont des parcours assez extraordinaires. J'en ai rencontré un qui parle cinq langues, raconte Angelo Macaluso, postdoctorant à l'UQTR. Leurs pieds, c'est leur liberté, leur véhicule.» Et il y en a qui marchent une heure et demie pour venir bénéficier de ces soins.

L'initiative étudiante a rencontré un tel succès que l'Accueil Bonneau prévoit établir une clinique permanente de podiatrie, l'an prochain. «Auparavant, c'étaient des infirmières qui administraient les soins de base, mais on remarque chez les itinérants des infections fongiques ou bactériennes qui nécessitent davantage d'intervention. Il faut souvent leur prescrire des traitements», poursuit Angelo Macaluso.

Cette initiative de podiatrie communautaire a reçu, en 2012, le prix national au Concours québécois en entrepreneuriat (catégorie universitaire). Et puis, les étudiants ont aussi établi un système de cueillette de chaussures. Plusieurs centaines de paires de souliers ? qui n'ont pas fini de voyager ? ont été envoyées à l'Accueil puis remises en état par un cordonnier.

Mais il faut prévoir que la marche contre l'itinérance et la pauvreté sera sans doute encore bien longue...

Allez au bulletin

Source :
Raymond Lemieux,
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol. 4, no 1, 2014, p. VII.