2014-04-22 | UQ

Le Département de danse de l'UQAM célèbre le 20e anniversaire de sa maîtrise

Le seul programme francophone de deuxième cycle en danse de l'Amérique du Nord, celui du Département de danse de l'UQAM, célèbre ses 20 ans cette année. «À l'époque de sa création, le contexte était très favorable au développement des études dans le domaine de la danse, rappelle Nicole Harbonnier-Topin, directrice du programme depuis 2009. La renommée de chorégraphes comme Jean-Pierre Perreault, Marie Chouinard et Édouard Lock attirait de nombreux danseurs à Montréal. Des organismes de diffusion comme l'Agora de la danse et Tangente se développaient et le Festival de nouvelle danse gagnait de plus en plus d'adeptes.»

Le programme de maîtrise possède une double orientation: il combine la pratique de la danse à la recherche. Après un cursus de cours théoriques et techniques, les étudiants choisissent entre le mémoire-recherche ou le mémoire-création. «C'est ce qui attire de nombreux Européens francophones puisque la majorité des programmes d'enseignement supérieur offerts là-bas sont plus théoriques», dit Nicole Harbonnier-Topin.

Le but des études de deuxième cycle vise à former des professionnels aptes à renouveler leur pratique et à assurer un rôle de leadership dans le développement de la danse au Québec. «Nous voulons former des praticiens plus réflexifs et aptes à mieux défendre leurs projets, leurs idées et leurs créations», soutient la directrice du programme. Selon les observations de celle qui est professeure en étude du mouvement au Département de danse depuis 2004, la plupart des étudiants qui s'inscrivent aux études de deuxième cycle sont déjà actifs dans le milieu de la danse. «Ils veulent réfléchir à leurs pratiques ou approfondir leurs créations. Faire une maîtrise correspond à un besoin de ressourcement personnel.»

Lire l'article complet

Source :
Valérie Martin
ACTUALITÉS UQAM
22 avril 2014