2014-05-05 | UQAM

Quelle est cette petite voix dans ma tête?

Vous lisez ce texte et il est plus que probable que vous vous entendiez le lire dans votre tête. Ce phénomène porte un nom: inner speech, traduit en français par parole intérieure. «C'est la petite voix que l'on entend à l'intérieur de notre tête, qui nous ancre dans notre personnalité et qui joue un grand rôle dans notre quotidien, en nous facilitant la vie ou en nous causant des problèmes», affirme Lucile Rapin, chercheuse postdoctorante au Département de linguistique. La jeune femme est l'une des auteures d'un article paru récemment dans la revue Behavioural Brain Research faisant état des avancées de la recherche sur la parole intérieure.

À ce jour, les chercheurs s'entendent pour définir deux types de parole intérieure. La parole intérieure volontaire ? lorsque, par exemple, on compte des objets dans notre tête ou qu'on se repasse le récit d'une journée ? et la parole vagabonde ou spontanée. «Celle-ci survient surtout en état de repos ou en début de phase de sommeil», explique la chercheuse.

Depuis l'avènement de l'imagerie cérébrale, on sait que les deux types de parole intérieure activent des réseaux neuronaux différents dans le cerveau. «Plusieurs recherches ont été réalisées sur le sujet, mais il reste encore beaucoup de questions sans réponse, car il n'y a aucun corrélat externe pour analyser le phénomène dans toute sa complexité», précise Lucile Rapin.

Lire l'article complet

Source :
Pierre-Etienne Caza
Actualités UQAM
28 avril 2014