2014-05-16 | UQTR

L'UQTR reçoit 1,65 M$ du CRSNG pour bonifier la formation d'étudiants de cycles supérieurs en écologie aquatique

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s'est vu confirmer aujourd'hui l'obtention d'une subvention de 1,65 million de dollars du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada, laquelle permettra de parfaire la formation d'étudiants de cycles supérieurs et stagiaires postdoctoraux en écologie aquatique, pour faciliter leur intégration au marché du travail.

Répartie sur six ans, cette subvention a été obtenue par le professeur Pierre Magnan du Département des sciences de l'environnement de l'UQTR, dans le cadre du programme Formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l'expérience en recherche (FONCER) du CRSNG. Le projet proposé par le professeur Magnan, intitulé programme FONCER en écologie lacustre et fluviale (ÉcoLac), regroupe six universités québécoises (UQTR, UQAM, UQAC, Université de Montréal, Université McGill et Université Concordia) ainsi que l'Université du Nouveau-Brunswick et l'Université Laurentienne (Ontario).

Le programme ÉcoLac bénéficiera d'un budget total s'élevant à 3,78 millions de dollars (sur six ans). Outre la subvention du CRSNG, le financement proviendra des universités participantes (633 000 $), des subventions de recherche des directeurs et codirecteurs participants (1 428 000 $) ainsi que des partenaires de stages (68 000 $). Ce sont principalement les étudiants ? plus d'une centaine en six ans ? qui bénéficieront de ces montants, alors que 80 % du budget global leur sera attribué sous forme de bourses et d'allocations, pour participer à des activités de formation (stages en entreprise, stages et ateliers de formation, cours ciblés, etc.).

«Nous sommes très fiers de la concrétisation du programme ÉcoLac qui permettra à de futurs professionnels en écologie aquatique de mieux répondre aux besoins de leurs employeurs. Ce projet contribuera à la formation de personnel hautement qualifié, dans un contexte où il importe de mieux protéger les écosystèmes aquatiques, soumis à des pressions environnementales croissantes. L'obtention de cette prestigieuse subvention du CRSNG, offerte annuellement à un petit nombre d'universités canadiennes, confirme également la position de chef de file canadien de l'UQTR dans le domaine de l'écologie des eaux douces», de commenter Mme Nadia Ghazzali, rectrice de l'UQTR.

Lire l'article complet

Sur la photo : Robert w. Mantha, vice-recteurà la recherche et au développement, Pierre Magnan, professeur au Département des sciences de l'environnement, Nadia Ghazzali, rectrice de l'UQTR et Sylvain Delisle, vice-recteur aux études et à la formation.


Source :
Rédaction Entête
16 mai 2014