2014-05-23 | UQTR

L'UQTR reçoit près d'un million de dollars en subventions de recherche

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a obtenu récemment près d'un million de dollars en subventions de la part de divers organismes, pour le financement de projets de recherche touchant les jeux de hasard et d'argent, l'analyse cellulaire, les traumatismes crâniens légers et la première modernité (XVIe-XVIIIe siècles).

Jeux de hasard et d'argent

Deux professeurs en psychoéducation de l'UQTR, Mme Natacha Brunelle et M. Joël Tremblay, ont obtenu respectivement des subventions de 164 639$ et de 165 000$ de la part du Fonds de recherche du Québec ? Société et culture (FRQSC) et du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), dans le cadre de l'action concertée Les impacts socioéconomiques des jeux de hasard et d'argent.

Le projet de la professeure Brunelle porte sur les trajectoires de jeux de hasard et d'argent chez les jeunes, ainsi que le rôle du jeu Internet et les problématiques associées. Pour sa part, le professeur Tremblay s'intéresse à l'efficacité de la thérapie conjugale auprès de joueurs pathologiques. Bien que les difficultés familiales et conjugales soient omniprésentes chez ces joueurs, les traitements actuels demeurent surtout individuels, sans implication du conjoint.

Analyse cellulaire

Rattaché au Département de chimie, biochimie et physique de l'UQTR, le professeur Hugo Germain a récemment obtenu une subvention de 410 000$ pour l'acquisition d'un microscope confocal à balayage laser. Outil puissant et indispensable à l'étude de la nature dynamique des processus cellulaires, il permettra au professeur Hugo Germain ainsi qu'à d'autres chercheurs de l'UQTR (MM. Marc Germain et Éric Asselin) d'étudier la réponse des cellules au stress. Il servira ainsi à la compréhension des mécanismes en jeu dans les interactions plantes-microbes, aussi bien que dans les maladies neurodégénératives ou dans la formation et la progression des tumeurs cancéreuses.

Lire l'article complet

Sur la photo : Rangée du haut: Joël Tremblay (psychoéducation), Natacha Brunelle (psychoéducation) et Louis De Beaumont (psychologie). Hugo Germain (chimie, biochimie et physique) et Marc-André Bernier (lettres et communication sociale).


Source :
Rédaction Entête
21 mai 2014