2014-05-30 | UQAM

Une chercheuse étoile

Sophie Sansfaçon, doctorante en psychologie, fait partie des trois lauréats du mois de mai du concours Étudiants-chercheurs étoiles des Fonds de recherche du Québec (Nature et technologies, Société et culture et Santé). Ce concours vise à reconnaître l'excellence de la recherche réalisée par les étudiants des niveaux collégial et universitaire, les stagiaires postdoctoraux et les membres d'un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds de recherche.

La doctorante a reçu un prix de 1000 dollars du Fonds Société et culture pour un article intitulé «Investigating the motivations underlying harmful social behaviors and the motivational nature of social norms», publié dans Journal of Applied Social Psychology en octobre dernier. «Cet article démontre comment le fait d'appartenir à un groupe ayant des normes soutenant ou non un comportement dit négatif, comme la discrimination et le rejet, a un impact sur les motivations à reproduire ce comportement», souligne Sophie Sansfaçon.

L'innovation dans les travaux de Sophie Sanfaçon réside dans le fait que sa recherche intègre deux théories connues de la psychologie sociale: la théorie de l'autodétermination et ses applications à la théorie de l'identité sociale. Son étude aborde une problématique très répandue ? celle de l'appartenance à un groupe dont la norme encourage des comportements négatifs. Étant donné les conséquences néfastes que ce type de comportements peut engendrer, la chercheuse et l'équipe de recherche dont elle fait partie essaient de déterminer la motivation individuelle qui en est à l'origine. Cette recherche aide non seulement à mieux comprendre des comportements négatifs, comme la discrimination ou le rejet, mais aussi à en diminuer l'occurrence.

La doctorante travaille sous la direction de la professeure Catherine Amiot, du Département de psychologie.

Toutes les actualités de l'UQAM >>>

Source :
Actualités UQAM
29 mai 2014