2014-06-03 | UQAR

UQAR - Bilan très positif du projet de formation à distance interordres FADIO

La Table interordres d'éducation du Bas-Saint-Laurent (TIO BSL) et la Table éducation, formation, emploi de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (TÉFE GÎM) dressent un bilan très positif de la première année de déploiement du projet de formation à distance interordres FADIO. Ce projet, né d'une entente de collaboration entre les sept commissions scolaires francophones, les cinq cégeps, les deux instituts et l'Université du Québec à Rimouski, a vu le jour afin de répondre au défi de l'accessibilité à la formation.

Cette solution représente une première au Québec, voire en Amérique du Nord. Dans le contexte de baisse démographique sur notre vaste territoire, chacun des établissements doit développer à différents niveaux des programmes en formation à distance pour remplir sa mission. « Le projet de collaboration FADIO devient nécessaire parce qu'un établissement d'enseignement ne possède pas les ressources humaines, financières et matérielles pour développer seul tous les aspects pédagogiques et technologiques reliés à la formation à distance (FAD). C'est un apprentissage important de travailler étroitement avec un établissement d'un autre ordre d'enseignement étant donné nos réalités différentes. Cette collaboration permet en plus d'accélérer le développement de la FAD », mentionne Jean-Pierre Ouellet, président de la TIO BSL et recteur de l'UQAR.

Au cours de la dernière année, deux communautés de pratique totalisant une trentaine d'acteurs de la FAD provenant des quinze établissements d'enseignement partenaires du projet, ont partagé leur expertise, tant sur le plan pédagogique que technologique. Ainsi, cette concertation permet par exemple des achats regroupés d'équipements spécialisés en FAD.

Lire l'article complet

Sur la photo : Le président de la Table interordres d'éducation du Bas-Saint-Laurent et recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet, entouré de Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication en éducation et professeur titulaire à l'Université de Montréal, et de Gérard Bédard, président du comité directeur du projet FADIO et directeur régional du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

Source :
Service des communications, UQAR