2014-06-23 | UQTR

L'UQTR obtient près de 1,22 M$ pour la réalisation de quatre grands projets à l'international

Confirmant sa réputation d'excellence sur la scène internationale, l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a obtenu récemment plusieurs subventions totalisant 1,22 million de dollars de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), pour la mise en oeuvre de quatre projets de recherche internationaux d'envergure.

Démarrés cette année, ces projets touchent huit pays au total, dans des domaines aussi variés que l'entrepreneuriat, la santé, l'environnement ainsi que le génie électrique.

«Nous sommes très fiers de ces projets qui, tout en renforçant la notoriété internationale de l'UQTR, rapportent beaucoup à de nombreux individus à travers le monde, grâce à la qualité et la pertinence des propositions qui ont été faites par nos chercheurs», a mentionné la rectrice de l'UQTR, Mme Nadia Ghazzali.

L'UQTR s'illustre particulièrement en étant l'une des deux seules universités québécoises à avoir obtenu un financement de l'AUF dans le cadre du programme Grandes initiatives de recherche, d'animation et de formation (GIRAF). D'autre part, deux projets de l'UQTR figurent parmi les trois retenus par l'AUF pour son programme Petites initiatives de recherche, d'animation et de transfert (PIRAT), après une sélection parmi 25 propositions émanant de partout en Amérique. Le CRDI a quant à lui reconnu l'expertise de pointe en entrepreneuriat de l'UQTR en faisant directement appel aux chercheurs de l'université trifluvienne.

Utiliser les énergies renouvelables pour améliorer la production agricole

Directeur du Département de génie électrique et génie informatique de l'UQTR, le professeur Kodjo Agbossou a obtenu 450 000$ du programme GIRAF de l'AUF. Son projet vise à réduire la pauvreté, surtout en milieu rural, par l'utilisation des énergies renouvelables pour l'électrification et la production agricole au Sénégal.

Promouvoir l'entrepreneuriat en Afrique francophone

Le Burkina Faso, le Cameroun, le Maroc et le Sénégal profiteront de l'expertise de l'UQTR et de la Haute école de gestion (HEG) de Fribourg en Suisse, par le biais du projet développé par Étienne St-Jean, professeur au Département des sciences de la gestion de l'UQTR. Un montant de 729 060$ a été versé par le CRDI afin de permettre aux experts impliqués de renforcer les capacités de recherche des partenaires africains et la collaboration avec les chercheurs canadiens et suisses, dans le domaine de l'entrepreneuriat et de la création d'entreprises.

Lire l'article complet

Sur la photo dans l'ordre habituel : Robert W. Mantha, vice-recteur à la recherche et au développement, Virginie Mesguish, chargée des communications à l'AUF, Kodjo Agbossou, professeur au Département de génie électrique et génie informatique, Jean-Philippe Labrecque, coordonnateur à l'AUF, Nadia Ghazzali, rectrice de l'UQTR, Christophe Kinnard, professeur au Département des sciences de l'environnement, Lyne Cloutier, professeure au Département des sciences infirmières, Étienne St-Jean, professeur au Département des sciences de la gestion, Loredana Marchetti, spécialiste des programmes au CRDI, Yves Tousignant, président du CA de l'UQTR et Sylvain Benoît, directeur du Bureau des relations internationales.

Source :
Rédaction Entête
19 juin 2014