2014-07-02 | UQAT

Des connaissances de plus pour les industries québécoises de transformation du bois

Le 25 juin, Azmul Huda, doctorant en sciences de l'environnement de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), soutenait sa thèse visant à apporter des connaissances sur les propriétés du bois de clones de peupliers hybrides. Alors que cette essence est largement étudiée, les résultats de l'étude de M. Huda contribuent au programme d'amélioration génétique en fournissant de l'information supplémentaire concernant la qualité du bois en vue d'une croissance plus rapide.

Détenteur d'une maîtrise en sciences forestières de l'Université Khulna au Bangladesh, M. Huda a quitté le climat tropical pour celui du Québec dans le but d'analyser la qualité de sept clones hybrides sur trois sites de bois du sud du Québec, soit Pointe-Platon dans la MRC de Lotbinière, Saint-Ours en Montérégie et Windsor.

«Au Canada, les plantations de peupliers hybrides sont d'un intérêt particulier. Par leur croissance rapide et leur courte rotation, ils permettent d'assurer un approvisionnement stable et renouvelable de la fibre pour plusieurs secteurs de l'industrie de la transformation du bois, dont celui des pâtes et papiers, des panneaux reconstitués à base de bois et des biocombustibles solides (granules énergétiques)», souligne Ahmed Koubaa, directeur de la thèse de M. Huda.

Sur la photo : Brian Harvey, professeur, Azmul Huda, doctorant en sciences de l'environnement, Ahmed Koubaa, professeur et Annie DesRochers, professeure.

Lire l'article complet

Source:
Nathalie Cossette
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628