2014-08-14 | UQAR

Université d'été à l'UQAR - Les changements environnementaux survenus en Gaspésie dans la mire

L'UQAR tient pour une cinquième année consécutive une université d'été sur le terrain dans le Parc national de la Gaspésie et le nord de la péninsule gaspésienne. Plusieurs spécialistes de l'UQAR animeront ce stage intensif qui offre aux étudiants l'occasion de mettre en pratique les notions propres à la biogéographie.

Les changements environnementaux sont au coeur de cette université d'été en biogéographie côtière, montagnarde et alpine qui se déroulera du 17 au 23 août. «Nous débuterons le stage sur le thème de la biogéographie historique de la Gaspésie : de la formation des Appalaches, il y a quelques centaines de millions d'années, à la déglaciation du Québec, qui a débuté il y a 15 000 ans», indique le professeur Luc Sirois. «Tout au long de la semaine, nous étudierons ce point chaud de biodiversité sur le terrain : des conifères aux assemblages floristiques constituant la toundra alpine et les littoraux; des poissons d'eau douce aux caribous de la Gaspésie et leurs prédateurs.»

En tout, 26 participants provenant des milieux universitaires et professionnels sont inscrits à cette cinquième université d'été en biogéographie côtière, montagnarde et alpine. Durant ce stage intensif, ils parcourront des rivières, des littoraux et des montagnes pour y étudier la répartition d'espèces animales et végétales en Haute-Gaspésie.

Lire l'article complet

Source :
UQAR-Info
13 août 2014