2014-09-11 | INRS

L'Abitibi a-t-elle ressemblé à Vénus?

L'histoire des sciences en est une de déjà-vu. En 1915, quand le climatologue allemand Alfred Wegener proposa son hypothèse de la dérive des continents, les géologues de l'époque l'ont vivement rejetée, tant elle était subversive et allait à l'encontre des théories acceptées. Ce n'est qu'au milieu du XXe siècle que de nouvelles connaissances géologiques sont venues appuyer les idées de Wegener et que la théorie de la tectonique des plaques a été acceptée des géologues. Une histoire drôlement familière pour Lyal Harris, géologue structural-géophysicien et professeur au Centre Eau Terre Environnement de l'INRS, et Jean Bédard, géochimiste à la Commission géologique du Canada.

Si la tectonique des plaques explique bien la dérive des continents et la formation des volcans et des chaînes de montagnes telle qu'elle se déroule depuis des centaines de millions d'années, nous ne sommes pas certains de pouvoir déterminer quand ce processus a commencé sur la Terre. Il y a plus de 2,5 milliards d'années, les continents bougeaient, mais à la suite d'une découverte sur la planète Vénus, un mécanisme tectonique différent vient d'être proposé par les deux chercheurs du Centre géoscientifique de Québec. Des idées neuves débattues par bien des collègues.

Pour comprendre le coeur du problème, il faut remonter à l'Archéen, cette très lointaine époque où notre planète était encore toute jeune. D'après les dernières datations, la formation de la Terre remonte à 4,54 milliards d'années. L'Archéen commence plus tard, avec l'apparition de la vie primitive il y a environ 4 milliards d'années et elle dure pendant 1,5 milliard d'années.

Lire l'article complet

Source :
Joël Leblanc
PLANÈTEINRS.CA