2014-11-21 | UQAM

Prévenir la violence et l'intimidation

PréVIEns plus est le nom d'un projet de prévention de la violence et de l'intimidation en milieu scolaire, dont l'ambassadeur est Georges Leroux,  professeur émérite au Département de philosophie. Lancé le 17 novembre, en présence notamment de Nicole Ménard, députée libérale de Laporte et présidente du caucus du gouvernement, ce projet a été conçu par La Traversée, un Centre d'aide aux femmes et enfants victimes d'agressions sexuelles, en partenariat avec la commission scolaire Marie-Victorin. Il vise à permettre à des milliers de jeunes de bénéficier des effets du programme éducatif Prévention de la violence et philosophie pour enfants.

Lancé en 2005, le programme Prévention de la violence et philosophie pour enfants est implanté aujourd'hui dans une vingtaine d'écoles de la Commission scolaire Marie-Victorin, sur la Rive-Sud de Montréal, de la maternelle à la sixième année. S'inspirant des travaux du philosophe américain Matthew Lipman, il consiste à animer des discussions avec les enfants à partir de courts romans abordant les thèmes de la violence, du conflit et de la justice. Selon une étude réalisée en 2009 auprès d'enfants de sixième année du primaire, menée sous la direction de Serge Robert, professeur au Département de philosophie, ce programme aurait permis de renforcer l'aptitude des jeunes à reconnaître les manifestations de violence ? harcèlement, intimidation, insultes ? et à développer un raisonnement moral.

Devant les demandes grandissantes pour une implantation accrue du programme, le projet PréVIEns plus vise à en assurer le développement par la mise en place d'une offre de services élargie aux écoles de la commission scolaire Marie-Victorin et à celles d'autres commissions scolaires. Le projet prévoit la formation de nouveaux enseignants et la rédaction de quatre romans interculturels, traduits en anglais, ainsi que des  guides pédagogiques afférents pour offrir du matériel adapté aux classes à forte composante multiethnique. On souhaite rejoindre 40 écoles et 20 000 élèves au total d'ici 2017. 

Lire l'article complet

Source :
Claude Gauvreau
ACTUALITÉS UQAM
18 novembre 2014