2014-12-03 | ETS

L'ÉTS financée par Amorchem pour un projet en orthopédie

L'École de technologie supérieure est fière d'annoncer un partenariat avec AmorChem et l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal en collaboration avec Univalor. Le projet, qui vise à développer un instrument médical pour réparer les fractures du grand trochanter, est issu d'un partenariat entre M. Yvan Petit, checheur à l'ÉTS, le Dr Georges-Yves Laflamme, de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, et M. Yan Bourgeois, de l'ÉTS. Pour soutenir le développement de ce dispositif jusqu'au stade des essais cliniques, la société de capital de risque AMorChem y a injecté 800 000 $.

«Nous sommes très heureux d'entreprendre un nouveau projet en orthopédie. Ce projet représente une première opportunité de travailler avec deux nouvelles institutions, l'ÉTS et l'Hôpital Sacré-Coeur, ce qui nous permet d'accroître notre accès aux technologies innovantes du Québec» a expliqué la Dre Inès Holzbaur, associée principale chez AmorChem.

«Cette innovation dans le domaine médical fut développée et amenée à un très haut niveau de crédibilité scientifique par l'équipe de M. Petit. Nous sommes convaincus que cet implant à géométrie unique contribuera à l'amélioration de la condition des patients qui subissent des complications après un remplacement de la hanche», a déclaré le doyen à la recherche de l'ÉTS, M. Sylvain G. Cloutier.

Illustration : Prothèse visant à réparer les fractures du grand trochanter (vue antérieure de la hanche).

Lire l'article complet

Pour information :
Emmanuelle Berthou
Service des communications, ÉTS
514 396-8427