2014-12-09 | UQAR

L'UQAR remet un doctorat honoris causa à l'océanographe émérite Paul Tréguer

Les recherches du professeur Tréguer sur la réponse de l'océan Austral aux changements climatiques ont eu beaucoup de résonnance dans la communauté scientifique. Il a propulsé au premier plan le silicium, un élément trop longtemps ignoré bien qu'il soit indispensable à la production des diatomées, ces microalgues siliceuses qui contribuent à plus de 50 % de l'exportation de matière carbonée vers l'océan profond et du quart de l'oxygène que nous respirons.

L'approche de recherche interdisciplinaire de M. Tréguer a contribué au développement de la biogéochimie marine. Au cours de sa carrière, il a publié une centaine d'articles dans les plus prestigieuses revues scientifiques, dont Nature et Science.

Selon le recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet, le professeur Tréguer représente un modèle de scientifique dont l'approche de recherche multidisciplinaire a permis une progression plus rapide du savoir. «Le parcours de M. Tréguer est remarquable sur le plan de la recherche, mais aussi quant à l'influence qu'il a exercée dans la mise en commun des expertises et dans la promotion de la science comme moteur de développement social et économique.»

Sur la photo (de gauche à droite) : Le professeur Paul Tréguer entouré du recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet, et de la présidente de l'Université du Québec, Sylvie Beauchamp. (Photo : Jean-Luc Théberge)

Lire l'article complet

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info
5 décembre 2014