2014-12-10 | UQ

La science sous zéro - Le secret de la mésange

On connaît assez bien les mécanismes qui permettent aux oiseaux de survivre à l'hiver. Mais comment réagissent-ils aux gels et aux redoux aussi subis qu'imprévisibles?

Le thermomètre est passé sous la barre des -15°C et le vent glacial souffle sans relâche. Emmitouflés, bottés, chapeautés et gantés, les passants accélèrent le pas, pressés de se réfugier dans le confort de leurs maisons bien chauffées. Et dire que l'hiver ne fait que commencer!

Si les premiers froids mettent nos organismes à l'épreuve, imaginez un instant ce que subissent les animaux pendant des mois... «Pour ceux qui n'hibernent pas, c'est tout un défi! Surtout les petits animaux, qu'il s'agisse de mammifères ou d'oiseaux», précise François Vézina, chercheur en écophysiologie animale à l'Université du Québec à Rimouski. Il tente justement de comprendre comment les mésanges à tête noire passent le cap de l'hiver. Contrairement à beaucoup de petits oiseaux, ces passereaux au cri caractéristique (le fameux «chik-a-didi») ne migrent pas.

Lire la suite

Source :
Marine Corniou,
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec
Vol. 4, no 2, 2014, p.VII-VIII.