2014-12-19 | UQTR

Des chercheurs de l'École d'ingénierie de l'UQTR vont se pencher sur le développement des réseaux électriques intelligents

Un groupe de chercheurs de l'École d'ingénierie de l'UQTR, sous la responsabilité du professeur Kodjo Agbossou, planchera sur le développement d'outils permettant de favoriser la participation active des clients résidentiels dans la gestion intelligente de la consommation d'énergie et de puissance, dans le contexte du développement des réseaux électriques intelligents.

Il s'agit d'un partenariat de recherche d'une durée de cinq ans, impliquant le Laboratoire de technologies de l'énergie (LTE) d'Hydro-Québec, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et la Fondation de l'UQTR. La valeur de ce projet s'élève à plus d'un million de dollars.

Consommation en hausse

Selon Ressources naturelles Canada (1), la consommation d'énergie dans le secteur résidentiel au pays était estimée en 2011 à 29 931 kWh/an par ménage, dont 38% est fournie sous forme d'électricité. Au Québec, durant la même période, cette consommation est estimée à 27 285 kWh/an par ménage, dont 69% provient du réseau d'Hydro-Québec. Ces statistiques font du Québec l'un des endroits au monde où il se consomme le plus d'électricité par habitant.

Sur la photo (de gauche à droite) : Alben Cardenas, ingénieur jr, Ph. D.; Yves Dubé, professeur au Département de génie mécanique; Mamadou Lamine Doumbia, professeur au Département de génie électrique et génie informatique; Sousso Kelouwani, professeur au Département de génie mécanique; Loïc Boulon, professeur au Département de génie électrique et génie informatique; Kodjo Agbossou, professeur au Département de génie électrique et génie informatique et directeur de l'École d'ingénierie de l'UQTR.

Source :
Serge Boudreau
Entête, 16 décembre 2014