RÉSEAU Janvier-février 2000 / Magazine de l'Université du Québec
Reproduction autorisée avec la mention de l'auteur et de la source.

 UQ

DÉCOUVERTES DE L'ANNÉE AU QUÉBEC

QUATRE DES DIX DÉCOUVERTES DE L'ANNÉE AU QUÉBEC, RÉPERTORIÉES PAR QUÉBEC SCIENCE, SONT NÉES À L'UQ

La science, qui a dans nos vies des conséquences innombrables, bénéfiques et souvent insoupçonnées, reçoit bien peu de reconnaissance et d'éloges en retour de ce qu'elle fait pour nous. Chaque année, le magazine Québec Science rend hommage aux chercheurs en sélectionnant dix découvertes parmi une cinquantaine de recherches réalisées dans les universités et les institutions scientifiques du Québec. Cette année, des équipes de l'UQAM, de l'UQTR, de l'UQAC et de l'INRS-Institut Armand-Frappier figurent parmi les scientifiques qui reçoivent ce témoignage d'excellence.

EN ENVIRONNEMENT, À L'UQAM, UNE DÉCOUVERTE SUR LE FER ET LE PHYTOPLANCTON QUI POURRAIT CONRIBUER À L'ÉQUILIBRE DES ÉCOSYSTÈMES ET DU CLIMAT

Il a été démontré que le fer est vital pour la santé des océans et l'équilibre du climat. Le fer est en effet essentiel à la photosynthèse du phytoplancton, ces algues microscopiques qui, d'une part, constituent la base de tout le réseau alimentaire marin et, d'autre part, absorbent de grandes quantités de CO2 atmosphérique dont l'accroissement est à l'origine du réchauffement climatique. Jusqu'à récemment, on croyait que le phytoplancton devait se contenter de la quantité de fer David Birddissous dans l'eau. Mais trois chercheurs ont découvert qu'il en va autrement. David Bird, professeur de biologie à l'Université du Québec à Montréal, Roxane Maranger, une de ses étudiantes au doctorat et le professeur Neil Price, de l'Université McGill, se sont intéressés aux régions océaniques où le fer disponible est utilisé par des bactéries, ne laissant qu'une maigre pitance pour le phytoplancton. Mme Maranger et M. Price ont réussi à créer une culture de bactéries contenant du fer radioactif, sans aucune trace de fer dissous. Ils ont ainsi pu démontrer que dans les milieux marins très pauvres en fer, le phytoplancton a développé une autre façon de s'alimenter : les algues mangent tout simplement les bactéries qui ont déjà absorbé le fer disponible. Ces algues sont mixotrophes, c'est-à-dire qu'elles peuvent se nourrir par photosynthèse ou encore ingérer des particules de petite taille. De plus, après avoir assimilé seulement 30 % du fer contenu dans les bactéries, le phytoplancton mixotrophe rejette le reste sous une forme que d'autres organismes peuvent utiliser. Il joue ainsi un rôle important dans le recyclage du fer pour tout l'écosystème océanique et par conséquence, intervient dans la régulation du climat.

À L'UQTR, DES ÉTUDES EN ÉCOLOGIE RÉVÈLENT L'EXISTENCE DE DEUX FORMES DISTINCTES DE TRUITES MOUCHETÉES

Pierre Magnan et étudiants

Pierre Magnan et quelques étudiants, au Laboratoire de recherche sur les communautés aquatiques.

 

La truite mouchetée a tantôt la chair blanche, tantôt la chair saumonée. On a toujours pensé que cela était dû au fait que certains poissons préfèrent se nourrir de petits crustacés et se trouvent à en retenir la pigmentation rouge. Un chercheur vient de découvrir qu'il y a là bien plus qu'une question de diète... Pierre Magnan, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, a démontré qu'il existe non pas une, mais deux formes distinctes de truites mouchetées dans les lacs du bouclier laurentien. Directeur du Laboratoire départemental de recherche sur les communautés aquatiques, Pierre Magnan étudie depuis plus de 20 ans la truite mouchetée connue aussi sous le nom d'omble de fontaine. Ses travaux montrent que la truite "pélagique" se retrouve dans les profondeurs, alors que la truite "littorale", préfère nager près du rivage, à moins de deux mètres de fond. Ces truites diffèrent de par leur habitat, leur morphologie, leur coloration et même leur génétique. Avec le temps, les deux formes de truites ont développé des caractères distincts. Il s'agit du phénomène de polymorphisme, soit la différenciation de l'espèce à travers le temps due à l'habitat et aux conditions de survie. Les écologistes du monde entier s'accordent pour dire que le polymorphisme est plus important qu'on ne le croyait dans tous les groupes animaux. Cette découverte pourrait avoir un impact sur les stratégies de conservation des populations naturelles.

À L'UQAC, UNE PREMIÈRE MONDIALE EN GÉNIE ÉLECTRIQUE DANS LE CADRE DES TRAVAUX DE LA CHAIRE CIGELE SUR LE GIVRAGE ATMOSPHÉRIQUE

Équipe de la Chaire

Le professeur Farzaneh et toute l'équipe de la Chaire industrielle sur le givrage atmosphérique des équipements des réseaux électriques (CIGELE).

Les chercheurs de la Chaire industrielle CRSNG/Hydro-Québec/UQAC (CIGELE) étudient depuis plusieurs années le givrage atmosphérique des équipements des réseaux électriques. Ils ont Glaceréussi à développer un modèle mathématique qui permet de prévoir le moment où des arcs électriques peuvent se former sur des isolateurs recouverts de glace et provoquer des pannes de courant. Cet exploit est le fruit de plusieurs travaux de recherche de nature fondamentale effectués durant les 15 dernières années par le professeur Farzaneh, titulaire de la Chaire CIGELE, et plus récemment par quelques membres de son équipe, notamment le Dr Zhang. Grâce à cette découverte, on pense pouvoir accroître la fiabilité du réseau de transport électrique. En effet, si on peut prévoir les pannes, il devient possible de les éviter ! Selon M. Farzaneh, le modèle qui constitue une première au niveau mondial, pourra éventuellement servir à optimiser la conception et la configuration des isolateurs en fonction des conditions réelles d'opération. Cela signifie non seulement que les nouvelles lignes de transport pourraient devenir plus fiables, mais l'approche pourrait également s'appliquer aux lignes actuelles et justifier le coût de remplacement de certains isolateurs là où les risques sont très élevés.

À L'INRS-INSTITUT ARMAND-FRAPPIER, DES CHERCHEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE DÉVELOPPENT UNE PELLICULE D'EMBALLAGE BIODÉGRADABLE ET COMESTIBLE

Monique LacroixMonique Lacroix et son équipe ont mis au point un produit d'emballage et d'enrobage des aliments entièrement biodégradable et comestible. On l'appelle le " Saran Wrap " de l'avenir. Mme Lacroix concrétise ainsi une prédiction de son défunt époux et collaborateur, le chercheur Marcel Gagnon, fondateur du Centre de recherche en sciences appliquées à l'alimentation de l'Institut Armand-Frappier. Celui-ci avait effectivement annoncé, il y a plus de 20 ans, que l'on en viendrait à manger à la fois l'emballage et l'assiette ! La pellicule que les chercheurs de l'INRS-IAF ont mis au point est constituée de lactosérum, un sous-produit laitier. La membrane de lactosérum possède des qualités remarquables : en plus d'être biodégradable et comestible, elle offre une imperméabilité accrue qui constitue une barrière efÞcace contre les bactéries et l'oxydation des aliments, ce qui augmente considérablement leur durée de conservation. L'entrée de ce produit d'emballage révolutionnaire dans l'industrie agroalimentaire pourrait signifier des aliments plus savoureux et ce plus longtemps, en plus d'avoir des répercussions bénéfiques sur l'environnement.

Source : Le magazine Québec-Science, Février 2000



 UQTR

LE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE CARTHAGE DÉVELOPPERA SA VOCATION TOURISTIQUE

Le professeur Pierre Senay, du département des sciences humaines de l'Université du Québec à Trois-Rivières, effectue depuis plus de 25 ans des fouilles archéologiques sur un édifice de Carthage identifié comme étant l'Aedes Memoriæ des testimonia antiques. Il s'agit d'un monument commémoratif paléochrétien daté de la seconde moitié du IVe siècle après J.-C. Récemment, Pierre Senay a reçu une subvention de 25 000 $ du gouvernement canadien pour aménager son site archéologique de Carthage à des fins touristiques. Le site sera intégré au Parc archéologique de Carthage et pourra être visité par des milliers de touristes, permettant ainsi au professeur Senay de faire connaître largement les résultats de ses longues années de fouilles.

Groupe d'étudiants

Un groupe d'étudiants sur le site des fouilles archéologiques de Carthage.

Avis aux intéressés : M. Senay organise deux stages pour les étudiants de niveaux universitaire et collégial aux mois de mai et juin 2000. Le stage qui est ouvert à tous les étudiants et peut être crédité, se traduit par une implication dans un projet de conservation du patrimoine universel, la pratique des méthodes et techniques de fouilles, une initiation aux aspects matériels du Monde romain ainsi qu'une initiation au Monde arabe.

Pour information, s'adresser à Pierre Senay (819) 376-5011 poste 3683, ou (514) 277-5717, ou Pierre_Senay@uqtr.uquebec.ca


ETS 

NOMINATION À LA WORLD ACADEMY OF PRODUCTIVITY SCIENCE (WAPS)

Robert L. PapineauRobert L. Papineau, directeur général de l'École de technologie supérieure, a été nommé "fellow" de la World Academy of Productivity Science (WAPS), une organisation internationale vouée à la promotion de la paix et de la prospérité dans le monde via l'accroissement de la productivité des nations. M. Papineau s'est vu octroyer ce titre "pour sa contribution significative au développement socio-économique de son pays", à l'occasion de la XIe édition du congrès bisannuel de la WAPS, qui est l'occasion pour des leaders de partager leurs connaissances et leurs expériences.


INRS-IAF

LA DIRECTRICE DU LABORATOIRE DE CONTRÔLE DU DOPAGE DE L'INRS-INSTITUT ARMAND-FRAPPIER - SANTÉ HUMAINE :

HONORÉE PAR RADIO-CANADA

Christiane AyotteLe 20 janvier dernier, la Radio française de Radio-Canada honorait Christiane Ayotte de l'INRS-IAF en la nommant Scientifique de l'année, pour l'excellence de ses travaux sur le contrôle du dopage sportif. C'est depuis 1992, que Mme Ayotte dirige le Laboratoire de contrôle du dopage intégré au secteur Santé humaine de l'INRS-Institut Armand-Frappier. À noter qu'il s'agit du seul laboratoire canadien accrédité par le Comité international olympique (CIO) et les fédérations sportives internationales.

Mme Ayotte, que l'on reconnaît comme une pionnière de la science du dopage, jouit d'une renommée nationale et internationale et s'emploie, notamment, à développer de nouvelles méthodes de détection et d'identification d'agents dopants. Son expertise est largement sollicitée par plusieurs organismes et corporations du milieu des sports à travers le monde. Lors de son passage à l'émission Maisonneuve à l'écoute, le 25 janvier dernier, Mme Ayotte exprimait sa préoccupation sociale en matière de dopage et déclarait que l'athlète et le mieux-être de l'humanité restent toujours les motivations premières de ses recherches. Au plan de la contribution sociale, signalons d'ailleurs que le Canada vient de présenter la candidature de Montréal en vue d'accueillir une nouvelle agence antidopage mondiale susceptible de voir bientôt le jour. Les responsables du dossier n'ont pas hésité à déclarer que la présence de Mme Ayotte et de son Laboratoire à l'INRS-IAF sont deux atouts de taille pour que ce nouvel organisme s'implante à Montréal. Nos plus sincères félicitations à Mme Ayotte et aux membres de son équipe.

NOUVELLES PARUTIONS

À l'aube du nouveau siècle, XYZ, La revue de la nouvelle, a voulu offrir à ses lecteurs des textes de nouvelliers, certains dont la réputation n'est plus à faire et d'autres qui sont de jeunes auteurs. Chacun présente sa vision du siècle passé ou de celui à venir. L'an 2000, édition hiver 1999 (no 60) de la revue qui fête ses 15 ans en ce début de millénaire, contient un texte de Luc Larochelle, étudiant à la maîtrise en études littéraires à l'Université du Québec à Montréal. Renseignements : 514 525-2170, xyzed@mlink.net - Dans son numéro non thématique de décembre 1999 (Vol. 12, no 2), sous la direction de Yves Vaillancourt de l'UQAM, Nouvelles pratiques sociales traite, entre autres sujets, des organismes communautaires, des enjeux sociaux de l'alcoolisme et d'un Groupe d'action en santé du coeur. Ce numéro nous offre l'Éditorial "Trois positions dans le débat sur le modèle québécois", une entrevue avec Gérald Larose ainsi qu'un texte intitulé Réflexions sur le colloque "Travail social et empowerment à l'aube du XXIe siècle" dans la section Échos et Débats. Renseignements : 514 987-3000, nps@uqam.ca, Site NPS : www.unites.uqam.ca/NPS · Alors que le troisième millénaire sonne à nos portes, la revue Religiologiques, (publiée grâce au soutien du département des sciences religieuses de l'UQAM) nous offre un numéro (no 20) titré "Millénarismes, Au seuil de l'an 2000". Dans cette dernière parution, on a voulu présenter en deux parties et de façon plus scientifique ce qu'est le millénarisme suivi de quelques questions que pose l'an 2000 aux sciences humaines, qu'il s'agisse de sociologie, de littérature, de spiritualité, d'éthique, etc. Renseignements : 514 987-4497, religiologiques@uqam.ca, textes sur le Web : www.unites.uqam.ca/religiologiques - La gouvernance locale ­ enjeux scientifique et politique ou, comment analyser les réalités économiques, sociales et politiques qui se vivent à l'échelle locale aujourd'hui, est le thème développé dans la revue Économie et Solidarité (Vol. 30, no 2, 1999). Jacques L. Boucher et Daniel Tremblay, professeurs au département de travail social de l'Université du Québec à Hull, nous présentent la problématique. Renseignements : 819 595-3900 poste 2383, revue_ciriec@uqah.uquebec.ca - La Revue des Sciences de l'Éducation, dans un numéro thématique (Vol. XXIV, no 3, 1998) consacré à la formation des formateurs en art, accueillait Monik Bruneau, professeure à l'UQAM, à titre de rédactrice invitée. Dans sa dernière parution (Vol. XXV, no 2, 1999), la revue contient un article d'un chargé de cours et d'une professeure de l'Université du Québec à Montréal, Domenico Masciotra et Catherine Garnier, intitulé "La construction de la notion de pays chez les élèves d'une école primaire multiculturelle". On y trouve aussi un article collectif : "Les objets actuels de la recherche en éducation", auquel a participé Jean Dolbec de l'UQAH. Renseignements : 514 343-742 revsced@scedu.umontreal.ca,
www.scedu.umontreal.ca/revuedesscienc/
- Les PME en zone rurale, voilà le sujet de la plus récente édition de la Revue internationale P.M.E. (Vol. 12, nos 1-2, 1999). Ce thème est abordé sous l'angle de l'intégration des PME au sein de leur environnement territorial. Pierre-André Julien, Robert Beaudoin et Ruphin Ndjambou, membres de l'Institut de recherche sur les PME de l'Université du Québec à Trois-Rivières, signent l'article : "PME exportatrices et information en zones rurales ou en zones urbaines". Renseignements : 819 376-5235 ou 418 831-7474 Pour souligner son vingt-cinquième anniversaire, la revue Voix et Images, (issue du département d'études littéraires de l'UQAM) nous offre un numéro (no 73) titré "Rêver l'enfance, Littérature et psychanalyse". Jetant un regard sur le passé, d'abord celui de la revue, mais aussi celui de l'enfance et de son écriture, divers auteurs s'emploient à démontrer que l'enfance, à la fois violence, folie, misère, déperdition et invention, n'a rien d'un paradis perdu. Renseignements : 514 987-3000 poste 6664, voix.images@uqam.ca - Lettres québécoises, Revue de l'actualité littéraire (numéro 96, hiver 1999) présente les dossiers "Québec Amérique : les défis de la croissance" et "Les Voix et Images de la littérature d'ici". On y trouve également une entrevue avec Maxime-Olivier Moutier, auteur considéré comme l'un des plus brillants représentants de la nouvelle génération d'écrivains québécois, lequel s'est véritablement révélé en 1997 avec son deuxième livre intitulé "Risible et noir". Renseignements : 514 525-9518, xyzed@mlink.net - Dans son édition d'automne 1999, Esse Arts + Opinions consacre son dossier à la Montérégie, 8e dossier d'une série sur les régions du Québec. Inscrit dans l'actualité, ce dossier souligne que le projet de superstructure urbaine de la ministre Harel risque de déterminer le sort de cette région, dont les organismes culturels ont subi les effets néfastes des coupures récentes à Emploi-Québec. Dans cette livraison, la revue prend un nouvel essor avec un format modifié, une grille graphique différente, un nouveau distributeur et deux nouvelles chroniques régulières, soit "l'Affaire de zouave" de Michel F. Côté et le "Butiner" de Sylvie Cotton, lesquelles s'ajoutent à "Gossage" de Paul Grégoire. Renseignements : 514 521-8597, jchagnon@videotron.ca - L'Annuaire théâtral 26, Revue québécoise d'études théâtrales, présente un dossier intitulé "Regards croisés : Théâtre et interdisciplinarité", dans sa livraison d'automne 1999. On y trouve aussi un document autographique de Serge Ouaknine de l'UQAM : "Un imaginaire graphique au royaume des mots". Renseignements : 418 656-2131 poste 3222, Annuaire. Theatral@creliq.ulaval.ca

RETOUR