1,8 M$ pour quatre chercheurs de l'UQAT pour étudier l'adaptation des forêts aux changements climatiques

2018-02-07

1,8 M$ pour quatre chercheurs de l'UQAT pour étudier l'adaptation des forêts aux changements climatiques

Grâce à une subvention de 1,8 M$ octroyée par la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), quatre professeurs de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) se pencheront sur le phénomène de l'adaptation des forêts aux changements climatiques, et ce, dès ce printemps. Jamais encore étudié à si grande échelle par des professeurs de l'UQAT, ce projet sera piloté par l'ensemble des professeurs de l'Institut de recherche sur les forêts (IRF).

Ce montant fait suite à l'annonce des 554 M$ octroyés par le FCI pour 117 projets d'infrastructure de 61 universités, collèges et hôpitaux. Parmi les projets subventionnés se trouve celui du professeur de l'UQAM Daniel Kneeshaw, également membre du Centre d'études de la forêt (CEF) qui regroupe l'expertise de nombreux chercheurs d'universités québécoises, dont celle des professeurs de l'UQAT. Son projet, intitulé « SmartForest Canada : A Network of Monitoring Plots and Plantations for Modeling and Adapting Forests to Climate Change », a ainsi obtenu un montant de 9,5 M$ duquel 1,8 M$ sera dédié à l'acquisition d'équipements permettant la réalisation d'un projet d'études se divisant en deux grands axes par les professeurs de l'UQAT.

Suivi des forêts en temps réel
Menée à la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD) ainsi que dans la région de Matagami, cette étude vise à établir des parcelles expérimentales permettant d'assurer un suivi des forêts en temps réel. En effet, grâce à différents équipements qui seront acquis dès ce printemps, les chercheurs de l'UQAT observeront la croissance des forêts ainsi que son développement en fonction des variations du climat et de divers facteurs d'habitat. Aucune étude n'a jamais été menée à si grande échelle au Québec.

Plantation expérimentale
L'Abitibi-Témiscamingue est située à la limite où poussent certaines essences forestières typiques des forêts feuillues. En réponse aux changements climatiques, certaines de ces espèces pourraient s'installer dans nos forêts et, par conséquent, en modifier la composition. Ces modifications sont susceptibles d'altérer la croissance des forêts et ainsi nécessiter le développement des nouvelles stratégies d'aménagement des forêts. Ainsi, afin d'étudier ce phénomène, une plantation expérimentale d'espèces sera mise en place à la FERLD. Cette plantation permettra de tester des hypothèses concernant les mélanges d'essences d'arbres à privilégier pour l'adaptation des forêts aux changements climatiques. L'achat d'équipements permettra également la mise en place de ce projet qui verra le jour dès l'année prochaine.

L'expertise développée par la réalisation de ces projets permettra non seulement de mieux prédire les effets des changements climatiques sur les forêts, mais également d'approfondir les connaissances visant l'amélioration de l'aménagement des forêts. Soulignons que des étudiants de deuxième et de troisième cycles travailleront également sur ces projets porteurs.

- 30 -

Source :
Nathalie Cossette, agente d’information
Service des communications et du recrutement
819 762-0971 poste 2628