Budget 2018 : Les chefs d’établissement du réseau de l’Université du Québec saluent le virage entamé par le gouvernement fédéral en faveur de la science fondamentale

2018-03-01

Budget 2018 : Les chefs d’établissement du réseau de l’Université du Québec saluent le virage entamé par le gouvernement fédéral en faveur de la science fondamentale

L’Université du Québec accueille très favorablement les investissements importants annoncés par le gouvernement fédéral en faveur de la recherche fondamentale. En effet, l’accroissement substantiel des budgets de base du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le financement récurrent annoncé pour la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) ainsi que le rehaussement du nombre de Chaires de recherche du Canada constituent une réponse appropriée en soutien à des recherches axées sur la découverte et initiées par les chercheurs. De plus, les sommes annoncées en vue de redéployer les capacités de recherche du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), renouvelleront les collaborations entre les universités, les chercheurs gouvernementaux et les petites et moyennes entreprises (PME) au profit de la capacité d’innovation dans toutes les régions et les communautés canadiennes.

L’excellence n’a pas d’adresse

Les chefs d’établissement du réseau de l’Université du Québec voient dans le virage amorcé par le gouvernement fédéral en faveur de la recherche fondamentale, une réponse au nécessaire rééquilibrage de l’écosystème de recherche tel qu’observé dans le rapport du comité consultatif sur l’Examen du soutien fédéral aux sciences. Ils se réjouissent que, dans toutes les universités canadiennes, quelle qu’en soit la taille ou la localisation, un plus grand nombre de chercheurs reconnus par leurs pairs, incluant plusieurs jeunes, femmes, personnes autochtones ou issues des minorités visibles, pourront bénéficier des sommes investies pour mener à bien des recherches pertinentes pour l’avenir du Canada.

« En réinvestissant de façon importante en recherche fondamentale, le Canada se projette dans l’avenir. Les annonces aideront à développer un écosystème de recherche plus équitable et plus inclusif, qui renforce le bassin de talents nationaux, qui multiplie les idées auxquelles la science, la société et l’économie peuvent faire appel et qui engage la participation de tous les milieux, tant métropolitains que régionaux, pour le développement d’une société fondée sur le savoir. », Johanne Jean, présidente de l’Université du Québec.

L’économie de demain sera celle du savoir

Avec ces investissements, le Canada pourra compter sur toutes les universités canadiennes pour former, à et par la recherche, un vaste bassin de personnes aptes à capter, à transformer et à appliquer des connaissances, des données et des technologies développées ici et partout dans le monde. Ce faisant, l’écart grandissant de diplomation universitaire des jeunes Canadiens en regard de la moyenne des pays de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) pourra être résorbé. La disponibilité de ce personnel hautement qualifié est une condition indispensable au plein déploiement d’une économie fondée sur le savoir.


À propos de l’Université du Québec

Les établissements de l’Université du Québec poursuivent leur mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l’Université du Québec représentent une force vive. Aujourd’hui, ce sont plus de 102 000 étudiants qui fréquentent les 1 200 programmes offerts par les établissements du réseau : l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. 7 300 professeurs et chargés de cours et plus de 4 200 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d’enseignement et de recherche.

– 30 —

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Tél. : 418-657-4432
Cell. : 418-573-5785