Cinq lauréats et un autre Grand rendez-vous réussi pour l’UQO

2017-05-09

Cinq lauréats et un autre Grand rendez-vous réussi pour l’UQO

Environ 150 personnes ont assisté à la deuxième édition du Grand rendez-vous de l’UQO, le jeudi 4 mai 2017, une soirée durant laquelle les diplômés, donateurs, partenaires et membres de la communauté universitaire ont pu se rencontrer et échanger.

Le Grand rendez-vous a été l’occasion de rendre hommage à des personnalités de la région et à des diplômés de l’université qui se distinguent dans leur milieu respectif par leurs réalisations exceptionnelles.

Le recteur de l’UQO, monsieur Denis Harrisson a félicité les lauréats et souhaité la bienvenue aux invités réunis dans la grande salle du pavillon Alexandre-Taché et a souligné l’importance des liens qui unissent l’UQO à ses diplômés et à ses partenaires du milieu. Il a parlé des grands projets de l’UQO, incluant l’Observatoire du développement de l’Outaouais, le développement des nouveaux programmes et la consolidation du campus Gatineau.

« Ce ne sont pas les projets qui manquent. Toute cette effervescence témoigne du dynamisme et de la volonté de notre communauté universitaire d’offrir une programmation et des services alignés aux besoins de la population de l’Outaouais et des Laurentides », a déclaré monsieur Harrisson.

Les cinq lauréats honorés ont eu droit à une présentation sous forme de clip vidéo.

Pierre Bergeron et Martine Morissette reçoivent la Médaille Gérard-Lesage

Figure incontournable de la scène médiatique de l’Outaouais, Pierre Bergeron a fait sa marque dans le monde de l’information à titre d’éditeur et de président du quotidien LeDroit de 1993 à 2002, journal où il a contribué à titre d’éditorialiste et de chroniqueur des affaires municipales gatinoises jusqu’à la fin de 2014. C’est d’ailleurs au sein de ce grand quotidien qu’il a amorcé sa carrière, dès 1975, à la suite de l’obtention d’un baccalauréat en théologie et d’une maîtrise en sciences de la gestion.

Ses analyses pertinentes et factuelles de l’actualité régionale et sa grande connaissance de la région ont eu une incidence positive sur les décideurs politiques, sociaux et communautaires de l’Outaouais. Il est impossible ici de ne pas souligner sa contribution déterminante, alors qu’il était à la barre du Droit, à la sauvegarde de l’Hôpital Montfort, aujourd’hui un joyau pour la francophonie ontarienne. Pierre Bergeron fut également directeur général de la maison d'édition Novalis, principal éditeur religieux au Canada, éditeur du Quotidien du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sa région natale et directeur général du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada. Il a également œuvré à titre de consultant, de rédacteur et d’éditeur auprès de plusieurs organisations nationales et régionales de la grande région de l’Outaouais québécois et de l’Est ontarien.

Quant à Martine Morissette, elle occupe, depuis plus de 30 ans, le poste de directrice générale du Carrefour jeunesse emploi (CJE) de l’Outaouais, un organisme qui a pour mission d’améliorer les conditions de vie des jeunes adultes en les accompagnant vers l’emploi, vers un retour aux études ou vers le démarrage d'une petite entreprise.

Lire la suite >>>

Source :
Service des communications
UQO