Dave Blackburn analyse le dossier des militaires qui joignent les motards

2018-01-17

Dave Blackburn analyse le dossier des militaires qui joignent les motards

Spécialiste de la santé mentale des militaires et des anciens combattants, le professeur Dave Blackburn, du Département de travail social au Campus de Saint-Jérôme, a collaboré avec ICI Radio-Canada dans le cadre d’un reportage sur les militaires qui joignent les rangs des groupes de motards.

Le professeur Dave Blackburn, du Département de travail social

Le reportage exclusif a été diffusé sur plusieurs plateformes : la télé, la radio et sur le web.  Le professeur Blackburn était également en entrevue à l’émission Midi info avec Michel C. Auger, le mardi 16 janvier 2018.

Dave Blackburn a souligné que la période de transition de la vie militaire à la vie civile peut être critique, car certains militaires qui quittent les forces sont plus vulnérables et peuvent être des recrues intéressantes pour les groupes de motards criminalisées.

Il y a aussi le contexte dans lequel un militaire peut être libéré des forces. Par exemple, un cas d’inconduite est bien différent d’un militaire qui quitte en fin de carrière. Ce dernier aura plus de temps de se préparer à la vie civile que celui qui est libéré pour inconduite et qui sera donc plus vulnérable.

« La personne, du jour au lendemain, peut se ramasser à la rue, sans nécessairement avoir d’emploi, explique le professeur Blackburn, dans le reportage de Radio-Canada. C’est un fossé qui est difficilement réparable à court terme. L’ancien combattant se ramasse dans un état à risque pour son propre cheminement et pour son retour à la vie civile. »

Vous pouvez lire le reportage et écouter l’entrevue de Dave Blackburn en cliquant sur les onglets, ci-dessous.

Reportage au Téléjournal Ottawa-Gatineau du 16 janvier 2018

Reportage Web d’ICI Ottawa-Gatineau du 16 janvier 2018

Entrevue du professeur Blackburn à l’émission Midi info du 16 janvier 2018 

Source :
Service des communications
UQO, 17 janvier 2017