De Vénus à la Terre : un modèle géologique inédit

2015-01-07

De Vénus à la Terre : un modèle géologique inédit

Un nouveau modèle géologique mis au jour par le professeur Lyal Harris du Centre Eau Terre Environnement de l'INRS et le chercheur Jean Bédard de la Commission géologique du Canada fait partie des dix découvertes de l’année 2014 du magazine Québec Science. Développé à la suite d'une découverte sur la planète Vénus, ce modèle pourrait bouleverser la prospection minière en Abitibi, dans la région Opatica du Nord-du-Québec et les terrains équivalents en Ontario où on retrouve de très anciennes formations rocheuses riches en métaux datant de l'ère archéenne.

À partir d'images radar et de données du champ gravitationnel du Vénus fournies par la NASA, les chercheurs Harris et Bédard ont découvert des ressemblances entre la géométrie des structures géologiques autour d'un plateau situé à proximité du pôle nord de la planète Vénus et celle associée à la déformation himalayenne-Indochine sur Terre. Comment interpréter ce phénomène alors qu'il n'y a pas de tectonique des plaques sur Vénus? Selon les deux chercheurs, des courants dans le manteau créés par des panaches poussent contre la racine profonde de ce « continent » sur Vénus. Ils croient que cela pourrait expliquer la formation des chaînes de montagnes et les grandes failles de coulissage sur les flancs du « continent » en mouvement.

Avec le nouveau modèle géologique qu'ils proposent, les chercheurs Harris et Bédard écrivent un nouveau chapitre de l'histoire géologique, en ouvrant la voie à la réinterprétation sans tectonique des plaques des terres archéennes (3,85 Ga à 2,5 Ga); ce qui va à l'encontre des théories acceptées.

Lire l'article complet

Source :
Gisèle Bolduc
Service des communications, INRS
6 janvier 2015