Des étudiants de l’UQAR remportent la troisième place à la compétition de programmation informatique HackQc

2017-03-22

Des étudiants de l’UQAR remportent la troisième place à la compétition de programmation informatique HackQc

Quatre étudiants au baccalauréat en informatique de l’UQAR se sont démarqués lors la compétition HackQc, dont l’objectif était de concevoir une application mobile sous le thème des transports et de la mobilité afin de contribuer au développement des villes québécoises intelligentes.


Les étudiants Marc Parveau, Bastien Penavayre, Luc Georges et Vivien Pradelles en compagnie du professeur Steven Pigeon. (Photo : Béatrice Couture)

Les étudiants Luc Georges, Marc Parveau, Bastien Penavayre et Vivien Pradelles ont choisi de créer un programme pour améliorer la cueillette des déchets et la rendre écoresponsable. Leur projet consistait à mettre en place une puce électronique à ultra-son à apposer sous les bacs de déchets, reliée à une application dans le camion de ramassage. Grâce à ce système novateur, le trajet du camion a été optimisé de manière à ce que seuls les bacs remplis, par exemple à 50%, soient considérés et ramassés.  

« L'idée de la ville intelligente, c'est d'avoir une ville qui ne fait plus les choses à horaires réguliers, mais au besoin, en fonction des changements d'habitudes de ses habitants », soutient Steven Pigeon, professeur en informatique à l’UQAR qui a accompagné et soutenu les quatre étudiants durant la compétition. « Si les habitants produisent moins de déchets durant une certaine saison, il devient raisonnable de changer les horaires de cueillette de façon à réduire les dépenses de la ville tout en donnant, en fin de compte, le même service du point de vue du contribuable. »

Pendant le « hackathon », les équipes ne disposaient que de 48 heures pour créer leur application. Ils devaient donc composer avec le manque de sommeil, ce qui ajoutait une dimension d’endurance à l’événement. « Cette compétition nous a permis de nous confronter directement aux préoccupations du gouvernement québécois » affirme Marc Parveau, puisque les équipes devaient exploiter les données contenues dans les bases ouvertes de la plateforme gouvernementale Données Québec. « D’autre part, cela nous offert l’opportunité de tester notre idée qui, après plusieurs retours, semblait être un concept intéressant qui méritait d'être approfondi. Nous avons également pu développer notre esprit critique et notre capacité d'analyse quant aux enjeux réels et aux problématiques que représente la mobilité durable », nous explique l’étudiant.

L’événement a eu lieu du 10 au 12 mars dernier au Centre de foires de Sherbrooke. Au total, plus de 150 participants provenant des quatre coins du Québec se sont réunis.

Source :
Karen Beaulieu
UQAR-Info, 22 mars 2017