Des recherches novatrices sur l’équité environnementale en milieu urbain

2016-02-11

Des recherches novatrices sur l’équité environnementale en milieu urbain

Certaines populations sont-elles plus exposées à des nuisances urbaines ou plus éloignés des éléments positifs de l’environnement urbain? Comme titulaire d’une nouvelle Chaire de recherche du Canada, le professeur Philippe Apparicio du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS poussera plus avant ses recherches sur l’équité environnementale en milieu urbain. Il explorera les interrelations entre pratiques de mobilité d’individus, exposition à des nuisances multiples (pollution atmosphérique et bruit notamment) et accessibilité à la végétation, aux parcs urbains et aux ressources urbaines, ce qui sera une première en équité environnementale.

Au cours des prochaines années, le professeur Apparicio et son équipe développeront d’abord des indicateurs précis sur la concentration et la distribution spatiales de la pollution atmosphérique, du bruit routier, de la végétation et de la proximité des services et équipements collectifs. Ils analyseront de plus les relations entre ces différents indicateurs dans les villes canadiennes. Les chercheurs innoveront en évaluant l’exposition réelle de personnes à ces éléments négatifs et positifs et en menant une multitude d’analyses sur les pratiques de mobilité, à l’aide des technologies de pointe du laboratoire d’équité environnementale

Les travaux réalisés au sein de la chaire permettront aussi de mesurer l’exposition combinée à des nuisances ainsi que les combinaisons d’avantages et d’inconvénients d’un milieu de vie urbain, particulièrement pour des groupes vulnérables économiquement ou physiologiquement comme les ménages défavorisés, les minorités ethnoculturelles, les enfants et les personnes âgées.
 
Les recherches de l’équipe du professeur Apparicio aideront à documenter les impacts de nuisances urbaines sur le 
bien-être et la qualité de vie des populations. Elles éclaireront les décideurs en matière de planification et d’aménagement en vue d’une meilleure justice environnementale en milieu urbain. 
 
« La Chaire de recherche du Canada sur l’équité environnementale et la ville constitue aussi un lieu de formation à la fine pointe de la technologie pour les étudiants en sciences sociales et en études urbaines qui pourront acquérir des compétences dans la collecte de données d’exposition aux pollutions en temps réel et la maîtrise de logiciels complexes pour poser des diagnostics d’équité environnementale », précise le professeur Apparicio.
 
Notes biographiques du titulaire
Considéré comme un chef de file dans le domaine des systèmes d’information géographique et de l’analyse spatiale, le professeur Philippe Apparicio s’est joint au Centre Urbanisation Culture Société en 2003. Il a cofondé l’année suivante le Laboratoire d’analyse spatiale et d’économie urbaine et régionale. Il est aussi responsable du Laboratoire d’équité environnementale en milieu urbain, une installation scientifique unique financée par la FCI. Auteur prolifique et conférencier recherché, le professeur Apparicio a réalisé de multiples mandats de recherche pour de nombreux organismes, notamment Emploi-Québec, Infrastructure Canada, Héma-Québec et la Ville de Québec.
 
Source :
Gisèle Bolduc
Direction des communications
INRS, 10 février 2016