En quête d’une énergie 100 % renouvelable : quels défis?

2018-01-16

En quête d’une énergie 100 % renouvelable : quels défis?

Le monde peut-il être alimenté à 100 % en énergie renouvelable? Il s’agit d’une question fondamentale pour relever les défis du développement durable. Néanmoins, il reste beaucoup à faire pour y parvenir, apprend-on dans une vidéo produite TED-Ed avec la collaboration du professeur Federico Rosei de l’INRS. En effet, seulement 13 % de nos besoins énergétiques sont comblés par des sources renouvelables.

 
Avec son père Renzo Rosei, professeur retraité de physique à l’Université de Trieste en Italie, le professeur Federico Rosei a écrit le texte sur lequel s’appuie cette vidéo de vulgarisation publiée par TED-Ed et intitulée Can 100% renewable energy power the world? Celle-ci illustre de façon imagée et claire les nombreux défis à relever pour atteindre cet objectif, des défis à la fois politiques, scientifiques et technologiques. Dès sa  mise en ligne, la vidéo a suscité un très vif intérêt. En quelques jours, elle a été visionnée plus de 250 000 fois. 
 
« Voilà un bel exemple de communication scientifique qui permet de mieux saisir les enjeux énergétiques actuels et futurs. De telles initiatives doivent être encouragées, car elles illustrent de manière concrète l’importance de la recherche pour le devenir de nos sociétés. Je crois que les scientifiques doivent contribuer au dialogue entre les chercheurs et la société », souligne le directeur général de l’INRS, monsieur Luc-Alain Giraldeau. 
 
Bien que les connaissances actuelles soient déjà assez avancées pour développer davantage les technologies solaires, ce type d’énergie ne représente que 1 % du total. Pourtant, chaque heure d’irradiation solaire pourrait théoriquement suffire aux besoins énergétiques de la planète pendant une entière année. Au-delà des défis politiques et technologiques qui freinent le déploiement de l’énergie solaire, il reste encore plusieurs obstacles à surmonter en termes d’efficacité, de transport et de stockage de l’énergie. Dans cette vidéo illustrée par les professionnels de TED-Ed, l’utilisation des supraconducteurs est avancée comme solution possible pour transporter l’électricité sans perte d’énergie. Le hic : ces matériaux performent à basse température, et les refroidir exige de l’énergie. Il faudrait donc découvrir de nouveaux matériaux supraconducteurs fonctionnant à température ambiante. 
 
« Pour trouver de nouvelles solutions, nous aurons besoin de beaucoup de créativité et d’innovation ainsi que de puissantes incitations et d’une véritable collaboration entre pays, secteurs publics et privés », dit le professeur Rosei, titulaire de la Chaire de recherche de l’UNESCO sur les matériaux et les technologies pour la conversion, l’économie et le stockage de l’énergie (MATECSS). Cette chaire vise la formation de personnel hautement qualifié et le transfert de connaissances vers les pays en développement, dans le domaine des énergies renouvelables.
 
Arriver à 100 % d’énergie propre et durable demande un effort collectif formidable, bien plus important que  l’investissement qui a permis à l’humanité d’arriver sur la Lune. Néanmoins, le professeur Rosei se montre optimiste pour le futur énergétique de la planète, en constatant que les meilleurs scientifiques du monde entier réalisent des percées prometteuses pour mieux capter, stocker et transporter efficacement l’énergie renouvelable à coût abordable.
 
Inspiré par les travaux et la vision de son père sur les enjeux énergétiques et l’importance du rayonnement en science, et très impliqué dans la recherche sur les nouveaux matériaux énergétiques, le professeur Federico Rosei accorde une grande importance à la communication scientifique. La production de cette vidéo lui permet de rejoindre divers publics et de les sensibiliser sur la question de l’énergie renouvelable, ce qui est probablement le plus grand défi de notre société au 21e siècle.
 
Source  :
Gisèle Bolduc
INRS, 10 janvier 2018