Équilibre et équité : Permettre au Canada de reprendre un leadership en recherche

2017-04-13

Équilibre et équité : Permettre au Canada de reprendre un leadership en recherche

L’Université du Québec accueille très favorablement le rapport du comité sur l’examen du soutien fédéral à la science fondamentale, Investir dans l’avenir du Canada : Consolider les bases de la recherche au pays, rendu public cette semaine. Les chefs d’établissements du réseau soulignent la qualité du processus de consultation, la profondeur des analyses basées sur des données probantes et appuient les recommandations formulées par les membres du comité, présidé par Dr David Naylor. « Pour permettre au Canada de reprendre un leadership en recherche sur la scène internationale, le Canada est invité à réinvestir de façon importante pour nourrir les aspirations de notre relève scientifique et pour que notre système de recherche soit ouvert aux idées originales des chercheurs de tous les âges, de tous les domaines de recherche, des femmes et des hommes de toutes origines, en provenance de l’ensemble des universités du pays » se réjouit la présidente de l’Université du Québec.

Le plan proposé par le comité pour mettre fin aux années d’érosion progressive de la place du Canada en recherche sur la scène internationale exige la mise en place de plusieurs mesures : un accroissement substantiel des budgets de base des trois conseils fédéraux et de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), une coordination entre ceux-ci, un équilibre dans le financement de tous les domaines de recherche, un soutien adapté à la progression en carrière du chercheur, une place accrue aux recherches à la croisée des disciplines et des domaines et un rehaussement des collaborations à l’échelle nationale et internationale. Le rapport propose également la création d’un organisme-conseil en matière de recherche et d’innovation, assurant l’équilibre et la concertation interministérielle en ces matières. Le rapport rappelle l’importance de maintenir l’équilibre du financement dans l’innovation ainsi que dans la recherche fondamentale pour préserver un écosystème de recherche de qualité.

 

À propos de l’Université du Québec

Les établissements de l’Université du Québec poursuivent leur mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l’Université du Québec représentent une force vive. Aujourd’hui, ce sont plus de 102 000 étudiants qui fréquentent les 1000 programmes offerts par les établissements du réseau : l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. 7 300 professeurs et chargés de cours et plus de 4 200 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d’enseignement et de recherche.

— 30 —

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4432