ICOPE, une enquête au service des étudiants

Une fois tous les cinq ans, l’enquête ICOPE réalisée par la Direction de la recherche institutionnelle (DRI) de l’Université du Québec permet aux établissements du réseau de mieux connaître la réalité des étudiants qui entreprennent un nouveau programme d’études. L’information obtenue donne ainsi la possibilité aux dirigeants des établissements de mettre en place des stratégies de soutien à la réussite mieux adaptées aux besoins des clientèles.

L’enquête s’accompagne d’une vaste sollicitation par courriel auprès des étudiants, puisqu’il est impératif que ceux-ci répondent au questionnaire si l’on veut améliorer l’offre de services et de cours.

Quelques questions auxquelles ICOPE vient apporter des réponses

  • Quelles responsabilités les étudiants doivent-ils assumer parallèlement à leurs études?
  • Qui sont les étudiants qui cheminent en continu et à temps complet?
  • Dans quelles conditions évoluent les étudiants qui choisissent de suivre leurs cours à temps partiel?
  • Comment se définit le projet de formation des nouveaux étudiants?
  • De quel soutien disposent les étudiants pour mener à bien leur projet d’études?
  • Quels sont les objectifs et les motivations des étudiants à entreprendre le programme de formation qu’ils ont choisi?

Un projet qui offre du soutien aux établissements

Le projet ICOPE (Indicateurs de COnditions de Poursuite des Études) a été élaboré par la DRI au début des années 1990. Les collectes de données ont été effectuées en 1993, 1994, 1996, 1997, 2001, 2006, 2011 et 2016 (début septembre) et les dix établissements du réseau y participent. La DRI, en tant que responsable du projet, assure la confidentialité de l’information recueillie et accompagne les établissements pour une utilisation et une interprétation adéquates de cette information.

Les résultats compilés lors des enquêtes ICOPE sont disponibles pour les dirigeants des établissements, les directeurs de programmes, les intervenants des Services aux étudiants, le personnel du bureau du registraire, les spécialistes de l’évaluation des programmes et les chercheurs concernés par la problématique de la réussite étudiante.

Les actions s’appuyant sur les données d’ICOPE peuvent aller d’une discussion stratégique avec les instances gouvernementales (ex. Sommet sur l’enseignement supérieur de 2013) à l’ouverture de nouveaux cours en soirée, mieux adaptés à l’horaire des étudiants-parents ou des étudiants en emploi, en passant par la mise en place de services adaptés (ex. atelier sur les stratégies d’études pour les étudiants qui font un retour aux études).

Des projets spécifiques peuvent également bénéficier des résultats d’ICOPE. Parmi ceux-ci, mentionnons le Projet interordres sur l’accès et la persévérance des étudiants de première génération, qui a des retombées directes pour les étudiants du Bas-Saint-Laurent, du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de l’Abitibi-Témiscamingue, et le projet PROSPERE (Profil de succès personnel des études), destiné aux étudiants de baccalauréat et de maîtrise.

Quelques rapports d’analyse découlant d’ICOPE

Information
Sylvie Bonin
Direction de la recherche institutionnelle
sylvie.bonin@uquebec.ca
418 657-4478