Inauguration de la salle des marchés Banque Nationale au campus de Lévis de l’UQAR

2017-03-20

Inauguration de la salle des marchés Banque Nationale au campus de Lévis de l’UQAR

L’Université du Québec à Rimouski a procédé, vendredi dernier, à l’inauguration officielle de sa toute nouvelle salle des marchés au campus de Lévis en présence de M. Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’UQAR, de M. Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale, et de quelques autres partenaires associés au projet.


Le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Louis Vachon, en compagnie du recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet, lors de l’inauguration de la salle des marchés du campus de Lévis. (Photos : Guillaume Boutin)

Reproduisant un environnement semblable à celui des établissements financiers, une salle des marchés permet aux étudiants en sciences de la gestion de maîtriser davantage la matière enseignée et de faire des liens concrets entre la théorie et la pratique. Elle comprend des applications financières spécialisées et donne accès aux données réelles de plusieurs bourses, aux taux d’intérêt et à divers instruments financiers. Les étudiants du campus de Rimouski profitent également des avantages de cette salle par l’entremise d’un laboratoire connecté avec la salle des marchés du campus de Lévis.

Rappelons que la Banque Nationale a versé un don majeur de 600 000 $ en octobre dernier dans le cadre de la Campagne majeure de financement de la Fondation de l’UQAR, dont 500 000 $ pour la mise en place de la salle des marchés.

Les autres partenaires ayant également contribué au projet sont Teknion Roy & Breton, ProContact Informatique et CBCI Telecom, qui ont fourni le matériel nécessaire à l’aménagement de la salle pour une valeur de 80 000 $.

« L’UQAR est fière de compter sur ses partenaires qui contribuent directement à former une relève qui sera elle-même appelée à participer au développement de notre milieu », souligne le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet. « Ce sont nos étudiants, futurs professionnels des sciences de la gestion, qui seront les principaux bénéficiaires de cette initiative. »

Source :
Véronique Poulin
UQAR-Info, 20 mars 2017