Incapacité de l'action publique à reconnaître et agir sur les risques imminents : le cas de la tragédie de Lac-Mégantic

2016-06-08

Incapacité de l'action publique à reconnaître et agir sur les risques imminents : le cas de la tragédie de Lac-Mégantic

Les déficits latents qui ont mené à la crise de Lac-Mégantic s'apparentent aux déficits de plusieurs crises analysées en profondeur au cours des trois dernières décennies, telles que l'explosion de Challenger, le naufrage de l'Exxon Valdez et l'accident nucléaire de Tchernobyl. Plusieurs rapports et incidents de moindre envergure que Lac-Mégantic ont sonné l'alarme sur ces déficits systémiques. Pourquoi ont-ils été ignorés des hautes sphères décisionnelles?
 

La doctorante Anaïs Valiquette L’Heureux a prononcé une communication à ce sujet lors de la Conférence annuelle de l’Association canadienne des programmes en administration publique (ACPAP-CAPPA), en mai dernier à Québec.

Anaïs Valiquette L'Heureux

Sa conférence a d’ailleurs été sélectionnée pour le prix de reconnaissance « contribution théorique innovante » par l’ACPAP.

Résumé de la communication

Cette conférence a répondu aux deux questions suivantes :

  • Quels sont les phénomènes et processus organisationnels (notamment, les tensions inhérentes aux systèmes complexes et les paradoxes) qui permettent l’émergence de crises majeures?
  • Comment les reconnaître et agir sur ces sources de risques?

Cette conférence avait pour thème la gestion du risque à l’ère des restrictions budgétaires, de la réduction des champs d’action publique. Les liens entre l’autoréglementation des marchés et les risques sur le public ont été abordés.

Le but de cette thèse doctorale est d’outiller les leaders publics à reconnaître les sources émergentes des risques de crises majeures et à agir sur ces risques dans un contexte de fragmentation institutionnelle.

Lire le texte complet de la présentation (en anglais)

Source :
Service des communications
ENAP, 6 juin 2016