Informations des entreprises pour leurs bilans carbone : la clairvoyance du professeur David Talbot récompensée

2016-05-31

Informations des entreprises pour leurs bilans carbone : la clairvoyance du professeur David Talbot récompensée

Bien avant que n'éclate le scandale Volkswagen, le professeur David Talbot avait entrepris de contester la crédibilité des informations divulguées par les entreprises en ce qui concerne leurs pratiques et leurs bilans carbone. Sa thèse de doctorat intitulée « Les stratégies climatiques et les pratiques de légitimation des grands émetteurs industriels : une approche qualitative » vient de lui valoir le Prix de l'IRÉC 2015. Félicitations!

« Les conclusions de cette thèse remettent en cause l’efficacité et la véritable rigueur des firmes de vérification appelées à valider et légitimer les résultats divulgués et laissent clairement déduire que le travail de l’État et de la puissance publique est indispensable à la réalisation d’une démarche sérieuse en matière de lutte aux changements climatiques », a déclaré Robert Laplante, directeur général de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC).

« Il faut ici souligner la clairvoyance de l’auteur, pour ne pas dire le caractère prémonitoire de son travail, a-t-il poursuivi. En effet, bien avant que n’éclate le scandale Volkswagen, David Talbot avait entrepris de s’interroger la crédibilité des informations divulguées par les entreprises en ce qui concerne leurs pratiques et leurs bilans carbone. »

Le lauréat du prix de la meilleure thèse de doctorat a alors « constaté de nombreux faits inquiétants dont la manipulation consciente des données, le détournement du regard et l’adhésion plus ou moins dogmatique aux évidences bâties sur des arguments d’autorité ».

Nouvelle de l’IRÉC
 
 
Source :
Service des communications
ENAP, 30 mai 2016