Innovation juridique

2018-03-05

Innovation juridique

Une équipe d’étudiants en droit et en informatique a remporté la finale montréalaise du Global Legal Hackathon, qui avait lieu du 23 au 25 février derniers, à l’UQAM. Tenu simultanément dans plus de 40 villes d’une vingtaine de pays, cet événement planétaire vise à favoriser une meilleure compréhension des technologies juridiques existantes et à inciter ses participants à en développer de nouvelles en vue de faciliter l’accès à la justice et de faire progresser les métiers et la pratique du droit.

L'équipe gagnante accompagnée du doyen de la Faculté de science politique et de droit, Hugo Cyr, et de l'adjoint du doyen, Pierrick Pugeaud.
Photo: Faculté de science politique et de droit

Formée de Stéfanny Beaudoin et Lucia Flores Echaiz, étudiantes à la maîtrise en droit, de Louis Chartrand, étudiant au doctorat en informatique cognitive et de Marc Queudot, étudiant à la maîtrise en informatique, l’équipe Juridico : votre coup de main juridique s’est démarquée par sa proposition de coopérative de solidarité rassemblant justiciables – toute personne pouvant faire reconnaître et exercer ses droits en justice –, juristes et travailleurs. Son projet consiste en une plateforme web qui offrirait une orientation personnalisée pour l’utilisateur ainsi qu’un système de référence vers diverses ressources juridiques.

L’équipe s’est qualifiée pour la deuxième étape de la compétition, qui aura lieu le 11 mars – les modalités n’ont pas encore été dévoilées. Au terme de celle-ci, cinq équipes se qualifieront pour la grande finale, qui se déroulera à New York, le 21 avril prochain.

Plusieurs autres projets ont été soumis lors de la finale montréalaise. L’équipe de WellFair a proposé une solution en ligne afin de simplifier l’application au bien-être social pour les Québécois et de favoriser la dignité des utilisateurs. L’équipe de ILEXA, Régler ou Plaider a développé une solution de justice prédictive, qui prédit les délais des procédures judiciaires, les coûts et les honoraires des avocats ainsi que les dommages accordés par le tribunal, afin d’aider l’utilisateur à prendre une décision éclairée entre régler ou plaider. L’équipe de PersoTrack a soumis un projet de gestion des données personnelles centralisé, simplifié, sécuritaire et moins coûteux pour les consommateurs et les entreprises.

Les participants du hackathon proviennent des écoles et des facultés de droit et des sciences, des cabinets d’avocats, des sociétés de technologie juridique, des gouvernements et des fournisseurs de services à l’industrie juridique, du domaine de l'informatique et des sciences des données. En équipe de trois à six personnes, ils avaient le mandat de développer une application de travail qui fournira des solutions technologiques innovantes au domaine juridique. Des coachs et des mentors étaient présents de façon virtuelle, sur six continents, pour guider et conseiller les équipes.

Source :
Jean-François Ducharme
UQAM, 1er mars 2018