La «pédagogie hacker» : un modèle de démocratisation de la technologie

2015-02-13

La «pédagogie hacker» : un modèle de démocratisation de la technologie

Peut-on utiliser une technologie en éducation qui va à l'encontre des valeurs contenues dans les grandes finalités éducatives de notre système d'éducation? Si la réponse est «oui», il n'y a pas de problème. Si la réponse est «non», la technologie n'est simplement pas utilisée, mais si la réponse est «noui», que ce passe-t-il? C'est cette perspective, inspirée des hackers, qui nous permet de montrer qu'il est possible d'utiliser toute technologie de manière pédagogique en misant sur l'attitude hacker, c'est-à-dire, en tenant compte des valeurs, des malaises et de la capacité d'action des enseignants et des étudiants. Entrons maintenant dans la classe de Béatrice pour en apprendre un peu plus...

Pour découvrir cette réflexion de Patrick Plante, directeur de la recherche pour SAVIE / TÉLUQ et chargé de cours à l'UQAR, sur la «pédagogie hacker», consultez le dernier numéro du Tableau.

À propos de l'auteur

Patrick Plante est directeur de la recherche à SAVIE. Il détient un doctorat en technologie éducative de l'Université Laval. Il est également chargé de cours en technologie éducative à l'Université Laval et à l'UQAR où il enseigne aux futurs enseignants. Ses champs d'intérêt portent sur les théories de la technologie, la démocratisation de la sphère technique, les jeux sérieux et les hackers.

Source :
L'équipe du Portail du soutien à la pédagogie universitaire

Écrivez-nous : pedagogie@uquebec.ca
Visitez-nous : pedagogie.uquebec.ca/portail
Suivez-nous : @pedago_uq