L'accès aux études supérieures : une clé de la stratégie jeunesse

2016-12-14

L'accès aux études supérieures : une clé de la stratégie jeunesse

L’Université du Québec salue l’adoption de la Stratégie d’action jeunesse 2016-2021 visant à soutenir, dans son axe Éducation, l’accès aux études supérieures. La large consultation menée auprès des milieux concernés permet la mise en œuvre d’actions concrètes.

Depuis 2013, l’Université du Québec coordonne le Projet interordres sur l’accès et la persévérance aux études universitaires des étudiants de première génération (EPG). Ce projet a permis d’élaborer un portrait des étudiants issus de milieux à faibles aspirations scolaires et d’expérimenter des interventions interordres (universités, collèges, commissions scolaires et partenaires communautaires) dans trois régions du Québec (Bas-Saint-Laurent, Lac-Saint-Jean et Abitibi-Témiscamingue).

À partir des résultats obtenus[1] et grâce à ce nouvel appui du gouvernement québécois, une nouvelle phase du projet permettra aux intervenants scolaires et communautaires de ces trois régions de bénéficier d’outils et de stratégies visant à enrichir et diversifier l’accompagnement offert aux jeunes issus de milieux à faibles aspirations scolaires. Dans l’optique de favoriser leur participation et leur persévérance aux études supérieures, ces intervenants pourront travailler à valoriser ces jeunes, à les préparer adéquatement à transiter entre les différents milieux, en plus de faciliter leur intégration aux études supérieures et leur engagement dans la réalisation de leurs études. 

Coordonné par l’Université du Québec, ce nouveau projet s’appuie sur l’engagement des cégeps ou collèges de Rimouski, de Saint-Félicien, d’Alma, de Jonquière, de Chicoutimi et d’Abitibi-Témiscamingue ainsi que des universités de ces régions, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Il repose sur une responsabilité partagée du gouvernement et des établissements d’enseignement supérieur avec la collaboration des autres acteurs du système d'éducation.

[1] Pour consulter ces résultats, nous vous invitons à consulter le site Web suivant : http://www.capres.ca/dossiers/epg/

 

À propos de l’Université du Québec

Les établissements de l’Université du Québec poursuivent leur mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l’Université du Québec représentent une force vive. Aujourd’hui, ce sont plus de 102 000 étudiants qui fréquentent les 1000 programmes offerts par les établissements du réseau : l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. 7 300 professeurs et chargés de cours et plus de 4 200 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d’enseignement et de recherche.

— 30 —

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4432