Lancement des Presses de l’ÉIF

2018-07-04

Lancement des Presses de l’ÉIF

Lors d’un 5 à 7 organisé le mercredi 23 mai à la Chasse-Galerie, l’École internationale de français (ÉIF) de l’UQTR a procédé au lancement de sa propre maison d’édition. Spécialisées dans les ouvrages d’initiation au français, les Presses de l’ÉIF constituent un nouveau moyen de diffusion pour les chargés de cours de l’École.

« Le mandat des Presses, c’est de publier des documents pédagogiques créés par les enseignants de l’ÉIF. Après plusieurs années de travail, nous sommes très contents de voir le projet se réaliser », lance Sophie Michaud, chargée de projet et chargée de cours à l’ÉIF.

Les livres édités par les Presses de l’ÉIF permettront aux étudiants non francophones d’apprendre le français en s’appuyant sur des sources québécoises. La plupart des ouvrages de référence pour l’enseignement du français en tant que langue seconde proviennent en effet de l’Europe.

La création d’une maison d’édition répond ainsi à un besoin éducatif. Or, comme le rappelle Daniel Lavoie, directeur du Département de l’ÉIF, une telle entreprise nécessite la collaboration de nombreux acteurs.

« Je suis fier de tout le monde, car chacun a joué un rôle très important. Nous avons des employés dynamiques, d’excellents chargés de cours, et des comités dévoués qui travaillent au développement de matériel pédagogique et didactique. Nous rêvions de pouvoir éditer ce que nous créions, et aujourd’hui, ce rêve se concrétise », clame M. Lavoie.

Outre l’équipe des Presses de l’ÉIF, le directeur du Département a salué le travail du secrétariat général, du Service de l’imprimerie, du Service des finances, du Service des technologies de l’information et du vice-recteur à la recherche et au développement, Robert W. Mantha. Ce dernier n’avait d’ailleurs que de bons mots à l’égard du projet piloté par l’ÉIF.

« Je pense que c’est une excellente initiative, qui souligne les compétences et le dynamisme des enseignants de l’École. Ce matériel inédit et adapté à nos réalités permettra non seulement aux étudiants étrangers d’apprendre le français, mais aussi de mieux s’intégrer dans le milieu québécois », affirme M. Mantha.

Un travail d’équipe

Une fois les allocutions officielles terminées, le lancement a pris la forme d’un tour de table animé par Patricia Powers, elle-même chargée de cours à l’ÉIF. Cette discussion plus informelle a permis d’en apprendre davantage sur le processus d’édition des Presses de l’ÉIF.

« C’est un travail d’équipe : les enseignants soumettent leur manuscrit au comité de lecture, qui doit avaliser le projet. Ensuite, les réviseurs se penchent sur le texte, avant de le retourner à l’auteur pour qu’il puisse le retravailler. Enfin, un graphiste s’occupe de l’aspect mise en page », explique Mme Michaud.

Jusqu’à maintenant, trois livres ont été publiés par les Presses de l’ÉIF : La nouvelle en classe de français de Michel Loiselle, Comprendre le français de Sylvie Auger, et Utilisons les prépositions de Sylvie Auger et Lucie Pronovost. Ce dernier titre est disponible en quatre tomes, dont la difficulté augmente progressivement. Par ailleurs, les Presses de l’ÉIF ont publié un corrigé pour chacun des volumes.

Afin de faciliter la classification des ouvrages, un système de couleurs est utilisé pour indiquer le niveau de ceux-ci (débutant, intermédiaire, avancé et perfectionnement). Les volumes sont aussi regroupés en trois collections distinctes, soit écoute, textes et grammaire.

Les livres édités par les Presses de l’ÉIF sont disponibles chez Coopsco Trois-Rivières. Pour plus d’information, consulter le site Web des Presses de l’ÉIF.

Source :
Michel Lamy
UQTR, 3 juillet 2018

Toutes les actualités de l'UQTR>>>