Le Loricorps s’associe à un important institut de recherche culinaire français

2018-11-20

Le Loricorps s’associe à un important institut de recherche culinaire français

L'association entre le Loricorps et l'Institut Paul Bocuse permettra le partage des installations respectives, ainsi que l’évaluation des technologies et des pratiques professionnelles de chacun.

Le groupe de recherche Loricorps de l’Université du Québec à Trois-Rivières vient de faire un autre pas important dans son développement en signant une entente de partenariat de cinq ans avec le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse, une importante académie française de formation et de recherche en arts culinaires dont la réputation est connue à travers le monde.

Cette nouvelle collaboration vise à coordonner les actions et promouvoir, de manières régulières et durables, les relations scientifiques, pédagogiques, et de services à la collectivité dans le cadre des recherches respectives sur les populations souffrant de troubles du comportement alimentaire. Tout comme le Loricorps, le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse, plus particulièrement son Food Cognition Group, est très actif en recherche. Il diffuse de nombreuses publications scientifiques sur les mécanismes cognitifs qui sous-tendent les comportements alimentaires à risque, notamment les troubles du comportement alimentaire (rejets alimentaires, hypersélectivité alimentaire, anorexie mentale, etc.).

Au cours des cinq prochaines années, le Loricorps et le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse pourront créer des occasions d’échanges étudiants de tous cycles et de stagiaires doctoraux et postdoctoraux en favorisant leur accueil et leur intégration à des stages en milieux scientifique et pratique. D’ailleurs, le Loricorps accueillera la première étudiante stagiaire du Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse dès janvier 2019. L’expertise du personnel académique et scientifique des deux groupes sera également mise à contribution lors d’activités de recherche et de promotion telles que des séminaires, des conférences, des réunions scientifiques ou des colloques. Finalement, cette association permettra le partage des installations respectives, ainsi que l’évaluation des technologies et des pratiques professionnelles de chacun.

« Cette nouvelle entente est toute naturelle lorsque l’on regarde la mission de nos organisations respectives. Elle permet deux approches, soit l’épicurisme et l’art de la table de la haute gastronomie, ainsi que l’alimentation intuitive intégrée du programme clinique du Loricorps. Ces deux approches misent sur l’expérience sensorielle alimentaire pour amener les personnes TCA à devenir des mangeurs intuitifs. Chose certaine, s’associer à une institution reconnue mondialement comme le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse nous permettra de faire de nouvelles découvertes et de proposer de nouvelles façons d’éduquer la population à propos de la problématique des troubles alimentaires », souligne la professeure Johana Monthuy-Blanc, directrice du Loricorps de l’UQTR.

Une renommée internationale

L’annonce de cette nouvelle entente survient alors que le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse célèbre son 10eanniversaire.

En 2018, le Centre compte 25 collaborateurs et s’organise autour de deux pôles d’activités: « Science » (chercheurs et doctorants) et « Innovation » (ingénieurs et cuisiniers). En 10 ans, 21 thèses ont été financées par des fondations, des entreprises privées ou des fonds publics permettant de traiter des sujets de société ou de santé tels que l’alimentation au travail, les rejets alimentaires chez les enfants, l’alimentation et l’Alzheimer, etc. L’an dernier, 50 conférences ont été données en France et à l’international. À ce jour, 30 entreprises sont membres du Comité Recherche et Innovation.

L’Institut Paul Bocuse accueille plus de 1000 étudiants de plus de 50 nationalités, répartis sur 6 campus internationaux. Son enseignement du bachelor au doctorat est basé sur une pédagogie disruptive récompensée en 2017 par les Worldwide Hospitality Awards. En 28 ans il a constitué un écosystème unique de formation initiale, de recherche et un pôle de formation professionnelle continue et de reconversion. Sa stratégie de rayonnement international s’appuie sur un hub éducatif qu’il a créé avec les meilleurs écoles et universités dans le monde et son réseau de plusieurs milliers de diplômés présents dans plus de 80 pays.

« La synthèse entre recherche, formation et intervention, réussie par le Loricorps, est une source d’inspiration pour le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse. Nous sommes donc particulièrement heureux de cette nouvelle entente et convaincus que la complémentarité entre nos deux structures contribuera significativement à la compréhension des troubles du comportement alimentaire », affirme M. Jérémie Lafraire, chercheur, responsable du Food Cognition Group au Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse.

Source :
Jean-François Hinse
UQTR, 20 novembre 2018

Toutes les actualités de l'UQTR >>