Le MBA de l’UQO fait parler de lui dans La Presse

2016-10-19

Le MBA de l’UQO fait parler de lui dans La Presse

Le nouveau programme de maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’UQO dépasse les attentes en cette rentrée 2016, en plus de faire parler de lui dans un article de La Presse publié le 28 septembre 2016.

Dans un reportage sur les divers programmes de MBA offerts au Québec, La Presse mentionne que « L’UQO réussit son pari intergénérationnel ».

Certains programmes de MBA s'ouvrent vers le monde, d'autres s'efforcent de se rapprocher davantage des entreprises et de leurs besoins ou travaillent sur certains défis des gestionnaires, peut-on lire dans le texte.

Le nouveau programme de MBA de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), axé sur l'échange entre étudiants de différents profils et générations, a démarré cet automne en surpassant ses objectifs. « Nous pensions seulement commencer à Gatineau, mais comme il y avait beaucoup d'intérêt aussi à notre campus de Saint-Jérôme, nous avons accueilli plus de 75 étudiants au total dans les deux régions, dont le tiers a 25 ans et moins et le quart a 40 ans et plus », indique Jan Saint-Macary, responsable du MBA à l'UQO. Le programme propose les concentrations en services financiers, marketing et entrepreneuriat, un volet particulièrement populaire auprès des jeunes. Les femmes représentent également la moitié des étudiants du programme.

Notons qu’après plusieurs années de préparation, l’automne 2016 marque la première rentrée officielle à cette nouvelle maîtrise en administration des affaires (MBA) offerte aux deux campus de l’UQO, à Gatineau et à Saint-Jérôme.

La particularité du MBA de l’UQO est qu’il réunit en une seule cohorte des étudiants sans expérience professionnelle avec d’autres étudiants qui ont cette expérience sur le marché du travail, mais qui veulent parfaire leurs connaissances en gestion. L’UQO s’est inspirée non seulement de programmes qui existent à Harvard, mais aussi de celui de l’Université Stanford.

Le professeur Saint-Macary et l’équipe du MBA de l’UQO avaient fixé comme objectif de 25 à 30 inscriptions. Or, avec 75 étudiants inscrits, le programme a dépassé de beaucoup les attentes. « Nous pensions être à ce niveau-là en trois ans, mais ça été plus rapide qu’on pensait. Il y a eu beaucoup de demandes d’admissions. Je pense qu’il y avait beaucoup de personnes qui attendaient ce programme. »

Source :
Service des communications
UQO