Le premier véhicule à l’hydrogène au Québec arrivé à l’UQTR

2017-02-08

Le premier véhicule à l’hydrogène au Québec arrivé à l’UQTR

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), par l’entremise de son Institut de recherche sur l’hydrogène (IRH), est fière de pouvoir compter sur le premier véhicule à l’hydrogène au Québec pour développer des projets de recherche. En décembre dernier, l’UQTR a en effet conclu une entente de trois ans avec le Centre de gestion de l’équipement roulant (CGER) du gouvernement du Québec pour l’utilisation d’un véhicule Hyundai Tucson FCEV à l’hydrogène.

Le 13 janvier dernier, les représentants du CGER ont livré le Hyundai Tucson à l’hydrogène à l’IRH. De gauche à droite: Hugues Doucet, directeur du Bureau de liaison entreprise-université de l’UQTR, Richard Chahine, directeur de l’Institut de recherche sur l’hydrogène de l’UQTR et Marc Desautels, chef de service du Service régional du Centre-du-Québec du Centre de gestion de l’équipement roulant du Québec.

Ce projet est sous la direction du professeur Richard Chahine, l’IRH et le centre d’expertise en hydrogène au Canada. Il utilise son vaste réseau de collaboration national et international pour lancer des initiatives de développement de transport propre et autonome.

D’ailleurs, depuis 2012, l’IRH possède la seule station de ravitaillement en hydrogène dans l’Est canadien. Celle-ci permet une recharge des véhicules en quelques minutes pour une autonomie de plusieurs centaines de kilomètres sans émissions polluantes.

Par ailleurs, le Bureau de liaison entreprise-université négocie présentement une entente avec un autre partenaire qui pourrait permettre l’utilisation de deux véhicules Toyota Mirai, en plus du concours de la compagnie Air Liquide pour l’approvisionnement en hydrogène. Cela permettrait à l’IRH de pousser plus à fond les recherches pour le développement du transport propre et autonome.

Visitez le site Web de l’Institut de recherche sur l’hydrogène



Source :
Rédaction EnTête
UQTR, 3 février 2017