Le Web, nouvel acteur dans le monde de la santé

2016-04-20

Le Web, nouvel acteur dans le monde de la santé

Comment personnaliser la prévention.

Manger moins de viande rouge, éviter le sucre et le gras, ajouter moins de sel dans les plats, faire plus d’activité physique, cesser de fumer, boire modérément! Ces conseils de santé sont répétés à satiété. «En matière de santé publique, il ne suffit plus de convaincre; on doit aussi accompagner ceux et celles qui veulent changer leur mode de vie», dit François Boudreau, professeur au département des sciences infirmières de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Et c’est avec les technologies de l’information et Internet que ce chercheur estime cela possible. «Ces technologies peuvent être un parfait complément pour joindre les gens au quotidien.»

Miser sur la prévention et l’adoption d’un mode de vie plus sain peut aussi avoir des effets bénéfiques sur le système de santé. Entre autres, freiner l’augmentation des dépenses associées aux principales maladies chroniques, comme le faisait remarquer le Conference Board du Canada, en novembre 2014. L’organisme anticipe que, au Québec, ces dépenses passeront de 7,6 milliards à 12,6 milliards de dollars entre 2010 et 2030. Pour François Boudreau, il n’y a donc pas d’hésitation à prendre le virage de la prévention. Surtout que «les économies réalisées pourraient atteindre 800 millions de dollars par année», toujours selon les économistes du Conference Board.

Lire la suite >>>

Source :
La recherche dans le réseau de l’Université du Québec
Volume 5, No 2, p. XI.