Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au 86e Congrès de l'Acfas : lundi 7 mai 2018

2018-05-04

Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au 86e Congrès de l'Acfas : lundi 7 mai 2018

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec présenteront de nombreuses contributions scientifiques lors de la 86e édition du Congrès de l'Association francophone pour le savoir (Acfas). Ils seront des centaines de professeurs et de chercheurs du réseau à livrer plusieurs exposés, tant lors de colloques que de communications libres.

Tout au cours de ce congrès, l'Université du Québec mettra quotidiennement de l'avant une communication scientifique sélectionnée pour chacun des dix établissements du réseau.

 

Parmi les sujets du lundi 7 mai :

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL (UQAM)

423 - Le sens de la spatialisation des lieux de culte musulmans au Québec
Frédéric Castel - UQAM
Cette enquête dresse le portait des 140 lieux de culte musulmans au Québec selon les confessions – sunnites, chiites, soufies, etc., tout en tenant compte de la composition ethnique ¨
9 h 30
Bâtiment : UQAC – Local : P3-4170
Relations de presse : André Valiquette, 514-987-3000, poste 3268

 

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES (UQTR)

Le vécu des victimes de la pyrrhotite
Sarray Moeira Urra et Jason Luckerhoff UQTR
En 2017, le drame de la pyrrhotite est considéré comme le plus grand scandale de la construction au Québec. Des milliers de familles ont été touchées par ce vice en Mauricie. Le nombre de personnes affectées et l’organisation d’une coalition de victimes en ont fait un cas intéressant à étudier depuis un point de vue interdisciplinaire. Le phénomène a provoqué, d’abord, d’importantes répercussions médiatiques régionales, il a ensuite entraîné une implication politique à plusieurs niveaux et la réalisation d’un procès judiciaire. L’objectif de cette recherche est de mieux comprendre le phénomène de la pyrrhotite à travers sa dimension sociale.
13 h
Bâtiment : UQAC – Local : P1-7140
Personnes-ressources : Sarray Moeira Urra, 819-376-5011, poste 2115, et Jason Luckerhoff, 819-386-1122
Relations de presse : Jean-François Hinse, 819-244-4119
(À noter : Il peut y avoir des changements à l'horaire sans préavis)

 

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI (UQAC)

BALSAC : un outil pour mieux comprendre la génétique des traits complexes utilisant l’asthme comme modèle
Catherine Laprise UQAC
Si l’utilisation du fichier de population BALSAC parait évidente en génétique des maladies rares pour comprendre l’origine de la mutation causale dans la population québécoise et évaluer sa distribution dans la population contemporaine, la situation dans les traits complexes peut sembler plus nébuleuse. Depuis plus de 15 ans, notre équipe contribue à documenter la génétique de l’asthme dans la population du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En collaboration avec Hélène Vézina, les généalogies des individus atteints ont été construites à l’aide du fichier BALSAC dans le but d’identifier des mutations liées à un effet fondateur pour les cas ayant une sévérité clinique plus importante. Nous avons aussi contribué à des études de caractérisation de la structure génétique de la population québécoise avec Damian Labuda, lesquelles ont permis d’illustrer un apparentement significatif dans la population du Québec qui fut validé par l’établissement de généalogies étendues1. Par la suite, l’étude de ces relations d’apparentement éloigné a été approfondie dans les travaux dirigés par Marie-Hélène Roy-Gagnon2. Ainsi, le rôle essentiel de BALSAC dans la compréhension des traits complexes est de permettre de départager les caractéristiques génétiques de la population de celles liées à la maladie au sein des cohortes d’individus atteints. Les travaux entrepris pour raffiner les outils d’analyses devraient optimiser son potentiel dans les prochaines années. 1Hum Genet. 2011 / 2Eur J Hum Genet. 2014
13 h 30
Bâtiment : UQAC – Local : P1-5090
Relations de presse : Josée Bourassa, 418-545-5011, poste 2431

 

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI (UQAR)

Le développement des compétences à l’accompagnement des enseignants-mentors
Nathalie Gagnon UQAR
Afin d’aider les enseignants à faire face aux défis associés à l’entrée dans la profession, des dispositifs de soutien ont été mis sur pied dans le but de faciliter leur insertion professionnelle. Le mentorat est la stratégie de soutien la plus répandue dans les écoles. Or, assumer les différentes responsabilités qu’exige le rôle de mentor n’est pas une compétence innée et l’on reconnaît qu'il est impératif que les enseignants qui accompagnent les débutants reçoivent de la formation et du soutien professionnel afin de développer leurs compétences et maximiser la réussite du mentorat. Cette communication a pour objectif de présenter les résultats d’une étude de cas s’intéressant à l’expérience d’enseignants devant agir à titre de mentors dans le cadre d’un programme d’insertion professionnelle ontarien.
10 h 10
Bâtiment : UQAC – Local : P1-6090
Personne-ressource : Nathalie Gagnon, professeure en sciences de l’éducation, 418-723-1986, poste 1140
Relations de presse : Jean-François Bouchard, Service des communications, 418-723-1986, poste 1426

 

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS (UQO)

Les préoccupations parentales face à la sécurité des enfants peuvent-elles brimer le jeu libre et actif des enfants à l’extérieur?
Guylaine Chabot, professeur au Département des sciences sociales - UQO
Jouer dehors, avec les risques que cela comporte, fait partie du processus évolutif normal de l’enfant et est essentiel à son développement physique, psychologique et social. Malgré les nombreux bénéfices que procure ce jeu, la tendance actuelle d’interdire les activités extérieures comportant un potentiel de blessures, combiné au débat qui entoure la sécurité, amène à se questionner sur les meilleures pratiques pour soutenir les parents dans leur rôle en vue d’atteindre une approche équilibrée permettant à leurs enfants d’explorer leurs limites et de s’amuser tout en les protégeant des blessures sérieuses. Une enquête provinciale a été réalisée en ligne avec la version française du questionnaire State of Play entre le 25 octobre et le 27 novembre 2016 auprès de parents de toutes les régions du Québec (n=2179). Une analyse de régression linéaire a permis de mieux décrire les variables associées à leur tolérance face au jeu actif des enfants à l’extérieur. Il ressort que le score de l’échelle de risky play et les préoccupations pour les blessures constituent les deux principales variables prédictrices de la tolérance au risque des parents.
9 h à 10 h 30
Bâtiment : UQAC – Local P1-6080
Relations de presse : Louis Lafortune, 819-595-3900, poste 3956

 

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE (UQAT)

Les pratiques enseignantes déclarées par les professeurs et les chargés de cours en contexte de classe incluant des étudiants autochtones universitaires
Gabriel Gingras Lacroix et Oscar Labra UQAT
Plusieurs étudiants autochtones sont confrontés, lors de leurs études universitaires, à des approches euro-centriques provenant des milieux universitaires (Colomb, 2012) n’étant pas étranger au faible taux de diplomation chez les populations autochtones (9,8%) (Kelly-Scott & Smith, 2015). En ce sens, des études canadiennes ont démontré l’influence positive que pouvait avoir une offre de programmes universitaires adaptés aux étudiants autochtones sur leur persévérance scolaire (Loiselle, 2010). Or, cette adaptation implique des changements en ce qui concerne les pratiques enseignantes utilisées par les corps professoraux (Augustus, 2015), celle-ci étant très peu documentée. L’objectif de cette recherche est de décrire et de catégoriser les pratiques enseignantes déclarées par les professeurs et les chargés de cours de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue qui, selon leurs conceptions et l’application qu’ils en font, favorisent des apprentissages à caractère holistique chez les étudiants autochtones
13 h 
Bâtiment : UQAC – Local : P1-7130
Relations de presse : Nathalie Cossette, 1-877-870-8728, poste 2628

 

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (INRS)

201 - Les technologies sans fil 5G et IoT : facteurs clés de développement des villes et communautés intelligentes à l’ère de la 4e révolution industrielle
Sofiène Affes INRS
Les nouvelles technologies sans fil 5G et IoT sont des facteurs clés de développement des villes et communautés intelligentes à l’ère de la 4e révolution industrielle. Seront mises en lumière de nouvelles initiatives en R.-D. qui visent à responsabiliser les citoyens et les communautés engagés dans de nouveaux mondes de sociétés numériques et d’économies durables.
11 h 30
Bâtiment : UQAC – Local : P2-1020
Relations de presse : Gisèle Bolduc, 418-654-3817

 

ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE (ÉTS)

Comportement des poutres en béton armé renforcées à l’effort tranchant à l’aide de matériaux composites : effet d’échelle
Zine El Abidine Benzeguir et Omar Chaallal ÉTS
Sous la thématique Matériaux composites, les chercheurs discuteront du renforcement des structures en béton armé (BA) avec des composites à base de polymères renforcés de fibres. Cette technique relativement récente est de plus en plus utilisée en pratique, compte tenu des avantages qu’elle procure comparativement au renforcement conventionnel. Le comportement à l’effort tranchant des poutres en BA dépend de plusieurs mécanismes et paramètres complexes et interreliés. Parmi ces paramètres, l’effet d’échelle peut avoir une influence majeure sur le comportement à l’effort tranchant des poutres en BA. Peu d’études ont été dédiées au comportement des poutres en BA renforcées à l’effort tranchant à l’aide de PRF externe avec l’effet d’échelle comme paramètre d’étude. L’objectif de la présente étude est de caractériser l’effet d’échelle dans des poutres en BA renforcées à l’effort tranchant avec un renfort en PRF collé en surface avec une configuration en U.
13 h
Bâtiment : UQAC - Local : P1-7120 (D204)
Personne-ressource : Omar Chaallal

 

À propos de l'Université du Québec

Les établissements de l’Université du Québec poursuivent leur mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l’Université du Québec représentent une force vive. Aujourd’hui, ce sont plus de 102 000 étudiants qui fréquentent les 1200 programmes offerts par les établissements du réseau : l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. 7 300 professeurs et chargés de cours et plus de 4 200 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d’enseignement et de recherche.

 

-30-

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418-657-4432
Cellulaire : 418-573-5785